Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/10752

Instances : la FICG et le SICOGIF ont officiellement fusionné

Un signe avant-coureur d’une stratégie de filière

Le  par  
Instances : la FICG et le SICOGIF ont officiellement fusionné

La volonté d’harmoniser et de conforter leurs composantes respectives dans un outil d’expression unitaire de leurs intérêts, a conduit la FICG et le SICOGIF à lancer les bases d’une structure nouvelle qui a fait l’objet d’une convention de rapprochement entre les deux organisations professionnelles.

Les mutations industrielles qui frappent le secteur ; la nécessité, pour y répondre, de s’adosser à un maillage cohérent d’entreprises implantées dans les territoires ; la volonté de faire en sorte que le secteur dépasse son individualisme pour mutualiser les moyens et remédier ainsi aux déséquilibres qui peuvent menacer la branche, ont guidé les réflexions de la FICG et du SICOGIF dans la construction de cette nouvelle plate-forme de représentation et de service qui prendra la forme d’une fusion des deux structures.  

Parmi les missions principales de cette organisation nouvelle figureront en bonne place toutes les initiatives visant à replacer l’entreprise au cœur de la chaîne de valeur et ce, en fédérant toutes les tailles d’entreprise, tous les positionnements ainsi que tous les modèles économiques qui y sont associés.

En outre, si chacun s’accorde à reconnaître que le secteur graphique est à la recherche d’un nouveau modèle de développement, il est du rôle d’une plate-forme unique de l’aider à franchir de nouveaux caps en terme de performances au travers de la connaissance des marchés, de l’organisation des entreprises et de la promotion du média imprimé qui est le vecteur majeur qui fonde notre stratégie de filière.

Au-delà de la fusion de la FICG et du SICOGIF qui sera effective le 1er juillet 2008 et se traduira par un renforcement de la capacité d’intervention de cette structure nouvelle, l’impact de cet événement sera majeur tant auprès de l’environnement politique qu’économique ou social. En outre, l’un des objectifs essentiels de cette organisation professionnelle nouvelle, sera d’aider les chefs d’entreprise du secteur à relever des défis qu’ils ne peuvent gérer seuls dans un environnement aléatoire sans risquer de fragiliser l’essence même de leur activité.

Les missions d’UNIC pourront s’adosser à la dynamique procédant du mariage des deux représentativités et du réseau territorial qui en sera l’épine dorsale. Forte de ses 1 300 adhérents réalisant un chiffre d’affaires de près de 7 milliards d’euros, soit près des trois-quarts du chiffre d’affaires de la branche et employant 45 000 salariés, UNIC aura à cœur de mettre en œuvre les stratégies d’accompagnement dont le secteur a besoin et ce, en ayant conscience de la responsabilité collective qui est la sienne à un moment où il était urgent de  parler d’une seule voix à toutes les catégories d’entreprises, de la TPE au groupe structuré.

Réagir à cet article
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Formation & Emploi
(Dossier de 550 articles)
Vie des entreprises
(Dossier de 8965 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques