Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/11483

Lancement en kiosque de terra eco, le magazine du développement durable

Un magazine qui se veut, logiquement, éco-responsable.

Le  par  
Lancement en kiosque de terra eco, le magazine du développement durable

S'il est un titre qui surprend, c'est bien terra economica, un magazine de 44 pages, dédié au développement durable et qui était, depuis son lancement en 2004, uniquement disponible sur abonnement ou via internet.

Alors que la plupart des magazines sont confrontés à une crise majeure, terra eco, c'est son nouveau nom, croit en sa bonne étoile et passe à la vitesse supérieure en ce mois de mars, avec le lancement en kiosque d'une toute nouvelle version qui sera tirée dans un premier temps à 70 000 exemplaires et distribuée par les NMPP à 14000 kiosques français.

A cette occasion, outre sa nouvelle dénomination, la maquette du magazine a été totalement modifiée ainsi que sa pagination qui passe désormais à 84 pages pour un format fermé de  200 x 280 mm.

Imprimé sur un papier Arjo Wiggins Satimat Green 200g pour la couverture et Roto Green 90g pour l'intérieur, par l'imprimerie Imaye Graphic (Laval), terra eco est le fruit d'une réflexion environnementale particulièrement intéressante et qui devrait à n'en pas douter, se développer dans le secteur de l'édition magazine.

L'objectif de l'éditeur du titre était en effet de lancer un titre dont l'impact environnemental devait être le plus faible possible.

A ces fins et après étude approfondie, ce dernier a décidé de ne consulter que des imprimeries Imprim'Vert, certifiées Iso 14001, une certification encore relativement rare (à peine une douzaine d'imprimeries françaises le sont aujourd'hui), d'opter pour un papier composé à 60% de fibres recyclées et à 40% de fibres issues de forêts gérées «durablement», selon le cahier des charges FSC (Forest Stewardship Council) et, enfin, de choisir un format réduisant le plus possible la gâche papier.

Une démarche qui paraît d'une logique implacable de nos jours mais encore trop rare. 

magazine-developpement-durable-terraeco
 

 

Vos réactions

mais où est passé la voiture verte?

Par bibus le 06-03-2009
le procèdé Pantone n'est pas un moteur à eau,il s'agit d'un bulleur installé sur un moteur thermique, les gaz d'échappement passent dans une réservoir d'eau, dont la sortie est relié à l'admission, les vapeurs produites amélioreraient le rendement du moteur, ce qui reste à prouver. amicalement
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Ecologie & Recyclage
(Dossier de 709 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques