Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/13790

Lente amélioration attendue dans le papier-carton en 2011

C'est ce qui ressort de la dernière étude de conjoncture de la Coface.

Le par  

Dans sa dernière étude sur l'état des lieux et les perspectives du secteur du papier-carton, la Coface constate une situation mondiale favorable du secteur, qui cache cependant des disparités régionales.

Elle prévoit une amélioration lente pour 2011.

L'analyse du comportement de paiement des entreprises montre qu'en dépit de leur fragilité, les papetiers n'ont pas subi trop de défaillances. La France, qui fait l'objet d'un zoom particulier, craint une nouvelle dégradation de rentabilité en 2010 avant un retour des profits probable en 2011.

Un impact limité de la crise, sauf en Europe

Il ressort de l'étude que les difficultés rencontrées dès fin 2008 par l'industrie papetière existaient avant la crise, celle-ci n'ayant fait que les accentuer. Au-delà de ce constat d'ensemble, des distinctions régionales sont à apporter.

Les industries ouest-européennes (qui représentent 27% du marché mondial, avec l'Allemagne comme acteur principal) ont davantage tardé à se restructurer que leurs homologues nord-américaines.

Elles ont donc souffert le plus, notamment à cause de l'envolée des coûts et de l'effondrement de la demande.

La crise a eu moins d'impact sur le secteur papetier nord-américain (25% du marché mondial) en raison de la plus grande solidité du secteur et grâce aux subventions fédérales jusqu'à fin 2009.

Quelques grands acteurs ont cependant dû se placer sous le Chapitre 11 de la loi sur les faillites recourir à la loi de protection contre les créanciers.

En Asie (la Chine, à elle seule, représente 22 % du marché mondial), la baisse d'activité a été de courte durée, la consommation de produits papetiers des pays émergents tendant à augmenter fortement.

L'Amérique latine quant à elle a été préservée de la crise.

etude-coface-secteur-papier-carton-france-monde
L'industrie papetière mondiale en 2011: une embellie sur un rythme plus lent

Depuis un an, la situation du secteur du papier-carton se rétablit au niveau mondial (à l'exception des papiers journal et couché sans bois), et l'amélioration devrait se poursuivre lentement en 2011. Selon les prévisions de Coface, les résultats des entreprises papetières devraient continuer à se redresser grâce à la remontée des prix, la progression de la demande (du moins dans les régions développées) et au rééquilibrage du rapport offre-demande.

«Toutefois, ne surestimons pas cette embellie mondiale. Les surcapacités n'ont pas disparu. Les progressions, calculées à partir de bases faibles de 2009 et dues à la nécessité de reconstituer les stocks, sont trompeuses», commente Dominique Fruchter du Département Risques Pays et Etudes Economiques de Coface.

Enfin, malgré la crise, Coface n'a pas constaté de nombreuses insolvabilités dans le secteur car les papetiers européens et américains ont su réagir rapidement à la baisse de la demande en réduisant leur production et leurs stocks. Dominique Fruchter souligne néanmoins que les « entreprises vont continuer de procéder à des réductions de coûts, des fermetures de sites, des licenciements ».

Situation en France : des incertitudes sur la rentabilité avant un retour des profits envisageable en 2011

Longtemps 4ème acteur sur le marché européen, la France vient de céder sa place à l'Italie et se retrouve au 5ème rang européen et 10ème sur le plan mondial. En 2009, la production française de papiers et cartons a reculé de 12% par rapport à 2008, se trouvant ainsi à des niveaux très proches des moyennes européennes (baisse de 11,7%). La consommation de papiers et cartons est en repli de 11%. Quant aux exportations, la faiblesse des échanges internationaux a entraîné une baisse de 12,7% en 2009, même si la part de l'export vers l'Asie augmente (+ 20,6%).

L'augmentation des défaillances dans le secteur a connu un cycle décalé par rapport aux autres industries. Le pic d'augmentation des défaillances n'a été enregistré qu'en janvier 2010 (47 défaillances, soit +30% sur 12 mois glissants par rapport à la période précédente). Depuis la tendance s'est inversée : à fin septembre 2010, on enregistre une baisse de 15,4% par rapport à septembre 2009.

« Même si les perspectives varient par segment et que le marché offre peu de visibilité, Coface envisage une faible augmentation de la consommation des papiers et des cartons en France en 2010, en partie due à la montée de certaines matières premières. En revanche, nous estimons que le retour des profits dans le secteur est probable pour 2011 », conclut Dominique Wissocq, arbitre chez Coface France.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité