Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/13953

13 millions de prospectus pour répondre aux contrevérités de Michel Edouard Leclerc sur le papier

L'association OHM présidée par Dominique Scalia lance l'initiative monprospectus.com, pour rétablir les vérités autour du papier et du prospectus.

Le par  

Suite à la campagne de dénigrement dont a fait l'objet la filière papier et imprimerie en septembre dernier, lorsque le patron de la chaîne de distribution Leclerc a annoncé vouloir substituer la totalité de ses prospectus papier à l'horizon 2020 pour des raison environnementales, les acteurs de la filière lui répondent aujourd'hui, par une opération d'un envergure encore unique en son genre.

 

capture_dcran_2011-02-03__20.58.10_400

A l'initiative d'OHM, l'Observatoire du Hors Média, près de 13 millions de prospectus sont distribués en boîtes au lettres à compter d'aujourd'hui sous le titre générique "comment vivrait-on dans un monde sans amour et zéro papier".

 

Ce prospectus a pour objectif "d'en finir avec les idées reçues",
interpellant le lecteur de façon on ne peut plus directe : 
"... et si je m'étais trompé, et si on m'avait trompé !"

capture_dcran_2011-02-03__20.58.24_400

 

Le moins que l'on puisse dire est que cette communication semble particulièrement efficace car très factuelle, insistant sur le fait que le bois utilisé pour fabriquer du papier, quand on y a recours, est pour 70% du bois issu de coupes d'éclaircies réalisés pour l'entretien des forêts et pour 30% issu de chutes de sciage.

En matière de capture de carbone, le bilan présenté est sans appel : la filière forêt-bois absorbe en effet plus de 70 millions de tonnes de CO2 par an, soit environ 13% des émissions annuelles de gaz à effet de serre, les papiers et cartons séquestrant eux même du carbone !

Autre point mis en avant par ce prospectus, le fait que le recyclage des papiers-cartons dépasse 64% en France comme en Europe.

En bref, la papier est présenté comme il est, à savoir naturel, renouvelable, recyclable, non toxique et biodégradable, tout en étant particulièrement efficace comme support de trnsmission d'une information, puisque 92% des français lisent les prospectus qu'ils reçoivent et 65% ont effectué un achat après l'avoir reçu...

De là à dire que "j'aime le prospectus", il n'y a qu'un pas à faire qu'OHM franchit sans complexe, en proposant un petit quizz très instructif, que l'on conseillera à monsieur Michel-Edouard Leclerc de lire sans plus tarder, afin d'éviter, à l'avenir, de tenir des propos déplacés sur le papier et l'imprimerie...

 

capture_dcran_2011-02-03__21.05.51_400

QUESTION : pour faire ce prospectus à 13 millions d'exemplaires, combien d'arbres aura t-il fallu abattre : 800 / 125 / 0

REPONSE : 0. En France comme en Europe, pour fabriquer de la pâte à papier, l'industrie papetière utilise comme matière première soit du bois (40%), soit des papiers et des cartons récupérés qui sont recyclés (60%). Quand on a recours à du bois, il provient essentiellement des coupes d'entretien pratiquées en forêt (70%) ainsi que des chutes de l'activité de sciage (30%). Les papiers et cartons recyclés proviennent quant à eux, du tri quotidien des particuliers et des entreprises.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Vos réactions

Un ancien du papier vous dit:

Par dédé du papier le 27-05-2011
Bravo pour votre article et votre analyse, je voudrai ajouter, étant un ancien d'une papeterie, qu'il y a bien des arbres qui sont élevés et abatu pour en faire du papier (peuplier et sapin). ce qui veut dire qu'il y a des surfaces forestières (feuillus et résineux) qui sont crées spécifiquement pour en faire du papier. Pendant la durée de vie de ces surfaces, elles font le même effet de transformation du CO² que toute autre forêt destinnée au bois d'industries autres que le papier. Au moment de l'exploitation, elles sont généralement replantées, donc l'industrie papetière, d'une manière générale, stimule l'agrandissement de la surface forrestière en Europe. Cette même industrie produit par ailleurs des volumes importants de biomasse sous forme d'écorce de bois non transformables en papier. ces biomasses sont revalorisées et utilisées. La position de Monsieur Leclerc est donc largement partisanne et pour toute personne s'interressant au sujet, frise de très près le ridicule.
On pourrait par ailleurs mettre en parrallèle le nombre d'emploi que vous évoquez (dans les 500000) avec le nombre d'emploi de la Grande Distribution, mais surtout du Groupe Leclerc en mettant bien sur l'accent sur le type d'emplois que celà représente: CDI payés correctement, heures de nuits, primes d'équipe etc.. pour la filière bois/papier en comparaison des emplois plus que précaires de la grande distribution payés au lance pierre, si tant est que les heures demandées soient payées.

Cordialement
A Keller

Blog

Par barush le 08-03-2011
Bonjour,

Un post à ce sujet sur le blog fabricabook :
http://fabricabook.blogspot.com/2011/02/prospectus-suspectus-part-1.html

Il était temps d'exister

Par Phoenix Impressions le 05-02-2011
Bravo.
Enfin ,nous reprenons l'initiative.
Que la vérité éclate.
Que nos engagements en faveur de l'environement nous permettent de retrouver nos clients,qui partent sur le net, alors que cette démarche est de loin la plus polluante qui soit.
Mais qui osera le dire?
Nous imprimeurs???
Nos élus????
Nos instances.....à suivre
Où et comment se procurer ce dépliant, je veux le diffuser à tous mes clients et le faire afficher dans mon entreprise.

Merci

Par Yves le 04-02-2011
Bravo pour toutes vos initiatives, il est grand temps de clouer le bec à M. LECLERC lui entre autres le destructeur du petits commerces donc de la desertification des centres villes.
Aprés avoir tué les épiciers, les charcutiers, les bouchers, les boulangers, les commerces de bazar, drogueries etc... il voudrait aussi la part du gateau des pharmacie en leur prenant la parapharmacie, aprés avoir "bouffé" tous les commerces de proximités il veut amadouer ces client en leur faisant croire qu'il devient écolo; J'espère que personne n'est dupe parmi les consommateurs. Mais pour moi qui est un ancien de l'imprimerie ce qui me géne encore plus c'est qu'il donne ces imprimés en dehors de la France alors que l'imprimerie souffre en particulier en France; Alors s'il était un bon citoyen il donneraides ordres à ces agences pour faire tourner les cylindres de nos imprimeries.
Merci à vous
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

A lire aussi sur Graphiline

Publicité