Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14344

Le H-UV de Komori révolutionne le rapport à l'impression offset

Sébastien Monin, directeur commercial de Komori fait le point sur cette toute nouvelle technologie de séchage instantané mis au point par le constructeur nippon de presses d'imprimerie.

Le par  

Présentée lors de la dernière Ipex sur une Lithrone LS 840P, la technologie Komori H-UV a beaucoup impressionné, par le fait qu'elle permet un séchage instantané des feuilles imprimées sans modification du rendu d'impression comme c'est le cas en impression UV, sans dégagement d'ozone et extractions et retraitements afférents, sans surconsommation électrique et sans augmentation de la température du support qui entraine des contraintes dans le repérage.

A quelques jours de l'ouverture du salon Graphitec, GraphiLine fait le point sur les avantages de la solution H-UV Komori avec Sébastien Monin, directeur commercial de Komori France.

Antoine Gaillard : Sébastien Monin, pourriez-vous nous décrire rapidement le concept H-UV ?

Sebastien Monin : Le concept H-UV est avant tout un dispositif de séchage instantané qui ne se caractérise pas seulement par l'utilisation de sécheurs spécifiques. la technologie H-UV associe une nouvelle plateforme offset Komori, des encres spécifiques et des sécheurs spécifiques.

AG : Quelle différence fondamentale avec une technologie UV traditionnelle ?

SM : La première différence fondamentale réside tout d'abord dans le fait que H-UV s'adresse en priorité à l'ensemble des imprimeurs commerciaux et pas seulement aux imprimeurs d'emballage et de marchés de niche. Dans ce sens, H-UV est une technologie de masse dont l'objectif est d'optimiser la productivité des imprimeurs en raccourcissant le cycle global de production d'un imprimé.

AG : H-UV, c'est donc de la productivité process ?

SB : Absolument. Le cahier des charges originel était de bénéficier de tous les avantages de l'impresson UV, sans ses inconvénients.

AG : Quels sont-ils ces inconvénients ?

SM : A partir du moment ou vous vous interessez aux imprimeurs commerciaux et de l'édition, choisir cette technologie ne devait pas entraîner d'inconvénients majeurs :

  • ne pas perdre en qualité, notamment par une augmentation de l'engraissement
  • ne pas avoir à investir dans un système d'extraction et de retraitement de l'air
  • ne pas voir sa facture électrique quadrupler

AG : Quels sont les avantages principaux de H-UV ?

SM : un séchage instantané qui permet un basculage immédiat des feuilles, ce que l'on obtient généralement en appliquant un vernis acrylique. H-UV permet donc de réduire très sensiblement le délai global de "fabrication" d'un imprimé, en pouvant lancer immédiatement les opérations de façonnage directement après impression : coupe, pliage, brochage, conditionnement.

AG : Vous dites donc qu'un imprimeur peut se passer de son groupe vernis avec H-UV ?

SM : Oui, à partir du moment ou il utilise son groupe vernisseur majoritairement pour bloquer l'impression par l'application d'un vernis acqueux.

En outre, H-UV présente d'autres intérêts majeurs par rapport au conventionnel - outre la suppression de poudre anti-maculante - car une presse dotée de cette technologie permet d'imprimer sur des supports spéciaux sans contrainte, notamment de temps de séchage voir de maculage, je pense à des supports fermés type Chromolux ou des beaux offset type Munken ou à du plastique. Dans ce dernier cas, H-UV évite les contraintes de stabilité dimensionnelle par l'absence d'augmentation de la température du support après impression.

AG : Vous parliez de plateforme technologique, d'encres et de sécheurs spécifiques. Pouvez-vous nous en dire plus ?

SM : Cette technologie est accessible sur une toute nouvelle gamme des presses Komori disponibles dans nos formats habituels, à savoir 53x75, 72x103 et 75x105. La grande particularité de ce presses, dont on découvrira un exemplaire sur Graphitec en demi-format, est qu'elles se contentent d'un seul sécheur situé dans le col de cygne, juste avant la réception. Pour les presses équipées d'un groupe flexo (outre les encres, il existe une gamme de vernis flexo H-UV), un seul sécheur suffit pour sécher encres et vernis.

Dans le cas des presses à retiration, elles disposent de 2 sécheurs, un au niveau du retournement et le second dans le col de cygne, sachant qu'il n'est plus nécessaire d'équiper la presse de plaques d'habillages en céramique, sur les cylindres de contre-pression, après le retournement (jacket).

AG : Peut-on dire qu'en raccourcissant le cycle de fabrication d'un imprimé offset, vous lancez l'offset à la demande ?

SM : H-UV, c'est effectivement l'offset à la demande, par Komori ! Ce sera d'ailleurs le thème majeur de Graphitec, salon au cours duquel nos 4 démonstration quotidiennes permettront de découvrir en pratique, le caractère instantané de l'exécution d'une commande, du pré-presse, jusuq'à la finition...

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Album photos

Impression OffsetDossier de 2169 articles

Finition & FaçonnageDossier de 598 articles

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité