Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14350

Comment l'imprimerie Pixartprinting résout le dilemme numérique/offset

L'imprimeur italien annonce l’acquisition de deux presses offset Komori 70x100 8 couleurs, de quatre presses numériques d'imprimerie HP Indigo 7500 et deux imprimantes grand format HP Latex.

Le par  

Deux Komori 70x100 8 couleurs, quatre HP Indigo 7500 et deux nouvelle HP Latex : voici les nouveaux systèmes qui augmenteront la capacité de production de l'imprimerie pixartprinting, suivant les accords signés avec, d’un côté, Komori et, de l’autre, HP.

La simultanéité de ces signatures n’est pas fortuite tant elle illustre la position de pixartprinting face à l’opposition récurrente offset/numérique.

A travers cette importante annonce, pixartprinting continue de surprendre par ses choix stratégiques et par sa croissance exponentielle, résultat de sa politique d'internationalisation. Ses investissements dans les nouvelles technologies se montent déjà, depuis le début de l’année, à près de huit millions d’euros.

Les installations de ces nouveaux systèmes d’impression, destinées au grand ou au petit format, répondent à l’augmentation des commandes. La croissance du chiffre d’affaires par rapport à l'année dernière s’établit déjà à 48%.

pixartprinting_400

A ceux qui pourraient s’interroger sur une stratégie qui irait contre la mode générale et semblerait contradictoire, Matteo Rigamonti, directeur général de pixartprinting, répond : « Comme nous avons eu l’occasion de le dire plusieurs fois, nos clients ne s’intéressent pas à la technologie utilisée dans la réalisation de leurs commandes. La satisfaction du client se construit sur d’autres critères : la qualité d’impression, le respect des délais de livraison et évidemment la compétitivité des prix. Pour répondre au mieux aux attentes des clients, nous misons sur l’avant-garde technologique, en actualisant de manière constante nos équipements de production par l’acquisition des machines les plus innovantes et efficaces disponibles sur le marché. »

Et il rajoute : « Vue que la qualité de l’offset et du numérique est désormais équivalente, le problème de la qualité d'impression ne se pose plus. En outre, grâce à notre système informatique Uragano et aux performances des nouvelles Komori, lesquelles permettent d'avoir des impressions correctes et stables avec une gâche de seulement 20 feuilles au démarrage, nous avons réussi à abaisser le seuil de rentabilité au-delà de nos prévisions les plus optimistes. A ce jour, nous imprimons en numérique les travaux jusqu’à 200/250 A3 recto, ou bien 100/125 A3 recto/verso, tandis que le département offset s’occupe des volumes supérieurs. Cette organisation rend pixartprinting encore plus compétitif grâce à l’optimisation des flux de commandes, laquelle est parfaitement gérée par le système Uragano. Uragano est un atout unique, développé par nos ingénieurs maison. Nous sommes convaincus que les deux technologies d’impression sont parfaites si elles sont utilisées de manière complémentaires et bien exploitées en fonction de leurs spécificités. »

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Album photos

Impression NumériqueDossier de 3037 articles

Impression OffsetDossier de 2169 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité