Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14523

L'imprimerie Light Air (69) se dote d'un parc d'imprimantes grand format respectueux de l'environnement

La société vient d'opter pour la technologie HP Latex.

Le  par  
L'imprimerie Light Air (69) se dote d'un parc d'imprimantes grand format respectueux de l'environnement

Spécialiste de la communication grand format, avec des références emblématiques comme l’Aquarium du Grand Lyon ou l’habillage évolutif d’une façade désormais connue de tous les lyonnais sur la place Bellecour, l'imprimerie Light Air vient de se doter de deux machines d’impression utilisant la technologie latex, soit un investissement de 250 000 euros, et programme une nouvelle phase de forte croissance.

Habitué à décliner l’identité visuelle de ses clients sur supports grand format, que ce soit sur bâches tendues, sur adhésifs ou sur caissons lumineux, l’entreprise lyonnaise Light Air a décidé de donner une nouvelle dimension à sa propre image de marque, en se dotant d’un parc machines d’impression à la pointe de la technologie.

Pour cela, la société installée à Champagne au Mont d’Or a fait appel à Hewlett-Packard, un fournisseur auquel elle fait confiance depuis plusieurs années et qui propose une technologie sans équivalent sur le marché de l’impression numérique grand format : l’encre latex.

Light Air, est la première société en Rhône-Alpes, à s’équiper d’une imprimante Grand Format conçue par HP aux encres 100 % latex, à base d’eau, réduisant donc l’impact de l’impression sur l’environnement et parfaitement sans odeur.

Aujourd’hui Light Air dispose de trois imprimantes spécialement conçues pour l’impression Grand Format et tous aux encres 100 % Latex :

  • HP Scitex XL 1500, qui permet une impression jusqu’à 5 mètres sans raccord ni soudure.
  • HP Scitex LX800 avec une largeur d’impression de 3,20 mètres
  • HP DesignJet L25500, avec une largeur d’impression de 1,60 mètre

Par ailleurs, l'imprimerie rhône-alpine pousse son souci du détail, jusque dans le choix de ses supports d’impression, qui sont 100 % recyclables et éco-conçus à base de matières premières biodégradables.

« Nous avons pris possession de deux machines en 3,20 et 1,60 mètres, qui viennent s’ajouter à une machine que nous utilisons depuis 2007 et qui propose une laize de 5 mètres. Une fois de plus, c’est Euromédia, à Chambéry, qui est le revendeur exclusif de HP pour les grandes longueurs, qui nous a permis d’avoir cet outil de production exceptionnel, tant par les dimensions que par la qualité technique qu’il autorise », explique Jean-Baptiste Aguettant, l’un des trois gérants à GraphiLine.

Avec l’intégration de cette technologie de l’encre latex, Light Air indique clairement quelles sont aujourd’hui ses priorités : qualité et respect environnemental.

« Ces deux machines représentent un investissement de 250 000 €. Elles nous permettent d’obtenir une définition exceptionnelle de 1 200 dpi, en tout point comparable à celle que l’on peut avoir sur du petit format. Par ailleurs, les encres que nous utilisons avec ces machines sont à base d’eau et sont donc respectueuses de l’environnement », confirme-t-il.

Pour cette année, forte de ces atouts, l'imprimerie Light Air compte donner un nouveau coup d’accélérateur à sa croissance Le chiffre d’affaires devrait progresser de 15 % à la fin de l’exercice en cours, ce qui devrait le porter aux environs de 2,5 M€. « Nous avons connu une très forte accélération de nos activités entre 2005 et 2008, en passant de 220 000 € à 1,8 M€. La crise ne nous a pas fragilisé, mais elle est venue freiner cette progression très rapide, puisque nous sommes passés de 1,8 à 2,2 M€ entre 2008 et 2010 », explique Jean-Baptiste Aguettant.

Positionnée à l’origine sur les enseignes traditionnelles à base de néons, suite au rachat de Rhône Enseignes en 2002, l’entreprise a rapidement basculé dans l’univers du numérique et de la toile tendue de grande dimension. Fin 2005, Stéphane Girod, son fondateur, Laurent Tassard et Jean-Baptiste Aguettant, ses deux associés, décident même de mettre un terme définitif à leurs activités d’origine, pour se concentrer exclusivement sur le numérique grand format. Deux ans plus tard, ils quittent Ecully pour Champagne et intègrent leur machine HP proposant une laize de 5 mètres.

« Début 2010, nous avons pris un nouveau virage fondamental dans notre projet d’entreprise, en affichant ostensiblement notre vocation de spécialiste de la communication grand format, de la préconisation à la réception du chantier », poursuit Jean-Baptiste Aguettant. Pour le client, cette stratégie est un gage d’efficacité et de simplicité, puisqu’il n’a qu’un seul interlocuteur face à lui tout au long de son projet. Une philosophie qui a séduit des clients aussi différents que l’Aquarium du Grand Lyon, Grand Frais, Jean Delatour et un grand nombre de réseaux nationaux et enseignes.

light_air
Au fil des projets, la marque de fabrique de Light Air reste avant tout sa capacité à répondre à n’importe quelle demande, qu’elle émane du secteur industriel ou du monde des services, de la région lyonnaise ou de n’importe quel autre point de l’Hexagone.

Pour cela, l’entreprise s’appuie sur une équipe de 20 salariés à Champagne et sur un réseau de 25 sociétés, installées dans toute la France, qui interviennent pour la pose en respectant scrupuleusement les méthodes opératoires définies par Light Air. « Nous sommes capables de réaliser tout ce qu’un communicant peut imaginer », aime à dire Jean-Baptiste Aguettant. Qui pourrait ajouter : « A partir du moment où le format est d’au moins 50 m² ».

Soucieux de pousser jusqu’à l’extrême cette aptitude à relever tous les défis, les trois associés ont même lancé une seconde société, totalement indépendante de Light Air et spécialisée dans la réalisation de PLV, mais sans intégrer la pose. Créée en 2008, Imaging réalise déjà 300 000 € de chiffre d’affaires et ses perspectives de développement sont nombreuses.

Néanmoins, c’est encore et toujours sur leur coeur de cible et sur Light Air qu’ils concentrent actuellement leurs efforts. Dans le futur, l’entreprise devrait donc continuer de décliner son savoir-faire, mais très vraisemblablement à partir d’un nouveau siège social. Avec moins de 1 000 m² à sa disposition, l’entreprise n’est pas en mesure d’anticiper une croissance qui devrait être forte dans les prochains mois. Ses dirigeants étudient donc les opportunités qui se présentent pour un transfert sur un nouveau site. « Nous resterons dans l’Ouest Lyonnais, mais nous souhaitons disposer de 1 500 à 2 000 m2 couverts, pour accueillir nos clients plus confortablement et pour avoir la possibilité d’assumer notre développement », précise Jean-Baptiste Aguettant. Le transfert devrait être effectif en 2012.
D’ici-là, Light Air aura sans doute converti de nouveaux clients aux atouts de la communication grand format.

Réagir à cet article
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Impression Numérique
(Dossier de 3184 articles)
Impression Grand Format
(Dossier de 634 articles)
Vie des entreprises
(Dossier de 9003 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques