Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14694

Première édition prometteuse pour le colloque Interfibres

Le bois et le papier, une filière à la pointe de la chimie verte.

Le par  

Les 6, 7 et 8 septembre, INTERFIBRES a réuni au Palais des Congrès de Bordeaux les filières pâtes et papiers (ATIP, COPACEL, SYMOP, CTP, INP PAGORA), bois et panneaux (FCBA), chimie (ACD, UIC Aquitaine) ainsi que les pôles de compétitivité (Pôle Fibres, XYLOFUTUR).

L’initiative de ce nouveau colloque, soutenue par le Conseil régional d’Aquitaine et la Communauté Urbaine de Bordeaux, a été largement saluée par les instances présentes lors de l’inauguration.

Béatrice Gendreau, Conseillère régionale et représentante d’Alain Rousset, a qualifié celui-ci « d’événement indispensable et en parfaite adéquation avec l’Aquitaine ». Région dotée du plus grand massif forestier cultivé d’Europe, l’Aquitaine dispose d’entreprises et de grands groupes industriels du bois et du papier, ainsi que d’une filière à la pointe de la chimie verte.

interfibres

Durant ces trois journées, 45 conférenciers se sont relayés pour présenter les perspectives prometteuses, que laissent entrevoir les innombrables utilisations (cosmétiques, pharmaceutiques, alimentaires ...) de la fibre végétale (issue notamment du bois), vierge ou recyclée présente dans les papiers, cartons…

Dans le même temps, près de 80 entreprises venues de France mais également d’Allemagne, d’Espagne, de Finlande, d’Italie ou du Brésil exposaient leurs savoir-faire et innovations technologiques.

Le colloque a été rythmé par des conférences de haut niveau autour de thèmes, tels que, les applications industrielles de la chimie verte, d’exposés marquants, tel que celui d’Evariste Niouky (économiste Gaselys-GDF Suez) sur le marché de l’énergie, et autour de présentations d’équipements novateurs à destination de l’industrie papetière.

L’inauguration du colloque a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre l’association d’industriels Aquitaine Chimie Durable et le pôle de compétitivité Xylofutur, constituant une première traduction concrète du rapprochement des filières Chimie et Bois. Cette union va permettre dans les années à venir d’explorer de nouvelles pistes : optimisation par traitement chimique, de l’utilisation du bois sous toutes ses formes, développement de l’extraction et des nouvelles valorisations chimiques du bois, nouveaux matériaux…

Aquitaine Chimie Durable et Xylofutur ont ainsi choisi de renforcer leur collaboration autour de quatre grands axes : les produits et technologies, le territoire, le réseau et la communication.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

A lire aussi sur Graphiline

Publicité