Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14810

Le groupe d'imprimerie CPI passe commande d'une nouvelle rotative jet d'encre HP T350

Elle équipera la filiale néerlandaise du groupe français, l'imprimerie Koninklijke Wöhrmann basée à Zutphen.

Le  par  
Le groupe d'imprimerie CPI passe commande d'une nouvelle rotative jet d'encre HP T350

L'imprimerie Koninklijke Wöhrmann, qui appartient au Groupe CPI, le leader européen de l'impression de livres noirs, offre un service intégré aux éditeurs.

La nouvelle presse HP jet d'encre fait partie de la solution " Quantum ", également utilisée par Firmin-Didot, imprimeur français du Groupe CPI. Cette solution constitue une pièce essentielle de la stratégie commerciale mondiale du Groupe CPI, visant à développer ses services pour répondre aux besoins en évolution constante de l'édition de livres moderne.

" Quantum se trouve au cœur de la stratégie industrielle de CPI ", explique Anthony Morin, directeur marketing du groupe. " En associant la presse HP Inkjet et la ligne de finition FlexBook, nous sommes capables de produire jusqu'à 100 000 livres par semaine dans le cadre de tirages plus courts qu'avec les technologies traditionnelles. Ainsi, nous réduisons au maximum le risque financier pour nos clients de l'édition et nous commercialisons les livres plus rapidement, avec des coûts de stockage et de production réduits ".

La stratégie du Groupe CPI pour l'implémentation de ses presses inkjet consiste tout d'abord à assimiler totalement la technologie, puis à se concentrer sur la réduction des coûts de production, et enfin à chercher des moyens d'optimiser les temps d'exécution. Chacune de ces étapes a un impact direct sur la compétitivité et la rentabilité.

quantum_2_400_400_01
Avec une vitesse de 183 m/min, la HP T350 Inkjet Web Press permettra à Koninklijke Wöhrmann de remplacer certaines de ses presses offset. Le transfert des travaux de l'offset  au jet d'encre réduit les temps et les coûts de production, mais aussi l'impact sur l'environnement, grâce à la suppression des produits chimiques et de l'énergie utilisés auparavant pour la production sur plaque.

" Outre les longs délais de préparation pour la réalisation de la plaque, la production de tirages de livres courts de façon traditionnelle peut signifier un gaspillage de papier important ", ajoute M. Morin. " Grâce aux solutions numériques, nous sommes en mesure d'imprimer entre un et un million de livres avec une grande efficacité et en réalisant des économies tout le long de la chaîne d'approvisionnement. De plus, avec la technologie HP fiable et éprouvée, les clients sont également sûrs d'obtenir une qualité élevée. Pour notre part, nous profitons des avantages de la productivité et de la fiabilité inhérentes aux presses HP de la série T ".

Ces dernières années, l'impression de livres a connu une évolution radicale des besoins de production. La montée en puissance des livres électroniques a entraîné la diminution des tirages longs, lesquels étaient la norme auparavant. Cependant, le nombre de livres publiés est plus important que jamais et la technologie d'impression numérique permet de produire rapidement et à faible coût les ouvrages disponibles et les livres " épuisés ", augmentant ainsi le nombre total de titres imprimés.

La HP T350 Inkjet Web Press de Koninklijke Wöhrmann commandée au début de l'année, est une réponse à ces évolutions du marché, avec des tirages courts économiques, un fonctionnement automatisé et une maintenance facile. La presse T350 peut travailler à des vitesses de 183 m/min, ce qui équivaut à 3 600 pages A4 par minute. La presse offre une laize de 762 mm et une résolution native de 1 200 x 600 ppp.

" Il n'est pas inhabituel qu'un livre fasse d'abord l'objet d'un tirage court numérique à des fins de lancement et de révision ", déclare Anthony Morin. " Vient ensuite, un tirage plus long, traditionnel. L'avantage des presses à jet d'encre réside dans le fait que les deux versions peuvent être imprimées sur le même papier et reliées sur les mêmes lignes de finition, ce qui les rend virtuellement impossibles à distinguer. Ainsi, le numérique constitue une technologie complémentaire très efficace et souple, tant pour nous que pour nos clients ".

Koninklijke Wöhrmann dispose de diverses technologies pour répondre aux besoins de ses clients. L'utilisation de presses offset traditionnelles, d'imprimantes numériques avec toner sec pour les tirages courts et de la nouvelle HP T350, permet à la société de 140 employés de produire plus de 16 millions de livres par an, essentiellement pour le marché hollandais.

Le Groupe CPI possède deux autres presses HP jet d'encre : une HP T300 Inkjet Web Press et une HP T350 chez Firmin-Didot et Bussière respectivement, deux imprimeries situées en France.

Réagir à cet article
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Impression Numérique
(Dossier de 3175 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques