Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14894

Témoignage - le passage de Maugein Imprimeurs (19) au numérique avec Kodak

L'imprimeur corrézien complète son offre d'impression grand format et petit format en ouvrant un pôle numérique sur son site de Malemort.

Le par  

Fondé en 1927 comme une imprimerie de presse avant d'évoluer vers des travaux de labeur, l'imprimerie Maugein Imprimeurs s'adresse aujourd'hui à une clientèle nationale de grandes entreprises et d'administrations, mais également à une clientèle locale de PME.

Pour répondre aux besoins de ces deux catégories de clients, l'imprimerie familiale exploite deux sites à Tulle et à Malemort, à proximité de Brive la Gaillarde, équipés respectivement en offset grand format et petit format.

L'entreprise s'est dotée très tôt de capacités prépresse en interne. Elle dispose notamment de deux CTP.

“Nous entretenons avec Kodak un partenariat de longue date" affirme Jean-Paul Maugein, directeur du site de Malemort. "Nous avons longtemps utilisés des films Kodak, puis des plaques Kodak. Nous nous sommes équipés à partir de 1999 de CTP KODAK LOTEM 400 et LOTEM 800, pilotés par deux flux PRINERGY paramétrés de façon identique”.

Maugein Imprimeurs réalise un chiffre d'affaires de 4,2 millions d'euros et emploie 50 salariés.

maugein_1_400
Il y a un an et demi, Jean-Paul et David Maugein entament une réflexion sur une possible évolution vers l'imprimerie numérique. “Nous étions conscients qu'un marché nous échappait sur les petits tirages, de quelques dizaines à une centaine d'exemplaires" confirme Jean-Paul Maugein. “C'est un mouvement que nous sentons depuis trois à quatre ans. Malgré tout, nous n'envisagions pas d'investir dans le numérique tant que le procédé ne permettait pas une qualité pleinement équivalente à celle de l'offset”.

En novembre 2010, la direction de l'imprimerie a finalement franchi le cap avec l'acquisition d'une presse numérique Kodak Nexpress SE 2500.

Nous avions réduit notre choix à deux modèles de presses numériques” explique Jean-Paul Maugein. “Nous avons finalement fait le choix de la presse numérique Nexpress pour le niveau de qualité qu'elle offre. L'antériorité et la qualité de la relation que nous entretenons avec Kodak a également pesé dans notre décision.”.

Installée à Malemort, la presse numérique est pilotée par le même flux Prinergy qui alimente le CTP.

Avoir les deux canaux offset et numérique pilotés à partir du même gestionnaire de flux apporte une grande souplesse dans la gestion de la production” précise Jean-Paul Maugein. “Nous pouvons très facilement passer un travail d'un canal à l'autre en fonction de nos impératifs de fabrication, sans avoir à re-ripper. Par ailleurs, la colorimétrie est identique. C'est donc un atout important en termes d'équilibrage de charge”.

La Kodak Nexpress SE 2500 a pris place dans l'atelier en mars 2011.

Jean-Paul et David Maugein ont également investi dans une chaîne de façonnage dédiée, permettant aux opérateurs de la presse d'être autonomes, sans devoir solliciter l'atelier de façonnage existant, réservé aux grands formats. Parallèlement, le flux numérique a été mis à niveau, de Prinergy Evo à Prinergy Connect.

maugein_2_400

L'installation et la mise en route se sont déroulées sans problème” raconte Jean-Paul Maugein. “Aucune difficulté non plus pour la formation de l'opérateur que nous avons recruté spécifiquement pour la presse numérique Nexpress. Dans l'ensemble, l'utilisation est assez simple, mais c'est une culture différente de l'offset. L'équipement numérique est plus fragile et d'une approche initiale plus complexe. Mais Kodak nous apporte un soutien de qualité. Notre découverte de cet environnement de nature plus informatique se fait donc dans de bonnes conditions. Globalement, nous avons été pleinement opérationnels en six mois, comme l'équipe Kodak nous l'avait annoncé”.

Les premiers clients sont venus dès le mois de mars.

Nous avons bien sûr annoncé l'arrivée de la Nexpress à nos clients, mais nous n'avons pas prévu de communication formalisée ou d'effort promotionnel spécifique” souligne Jean-Paul Maugein. “Pourtant, les clients se sont manifestés très vite. Nous sommes les premiers imprimeurs de la région à ouvrir un pôle numérique et le bouche à oreille a très vite fonctionné. Les gens connaissent le numérique et en comprennent le potentiel. Résultat : à peine quelques mois après la mise en route, la Nexpress tourne quasiment à plein régime.

Pour Jean-Paul Maugein, le bilan est très favorable : “Le numérique nous ouvre la voie vers des travaux en petits tirages sur lesquels nous avions du mal à nous positionner auparavant. Cela nous permet de répondre à l'ensemble des besoins de nos clients, qui ne sont plus dans l'obligation de se tourner vers d'autres prestataires pour certains travaux. Par ailleurs, nous découvrons de nouveaux clients, comme les photographes, avec lesquels nous ne travaillions pas auparavant. Enfin, nous pouvons proposer des délais de 24 à 48 heures pour les travaux numériques. Il nous arrive même de voir des clients arriver avec leur commande et repartir avec leurs imprimés.

Prochaine étape ? Maugein Imprimeurs envisage aujourd'hui un investissement en numérique noir et blanc, pour prendre place sur le marché naissant de l'édition de livres en courts tirages.

Plus d'infos sur la société Maugein Imprimeurs
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Classement Maugein Imprimeurs

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Album photos

Vie des entreprisesDossier de 8878 articles

Impression NumériqueDossier de 3036 articles

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité