Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14982

Les salariés de l'imprimerie SEAG (31) inquiets pour l'avenir de leur usine

L'usine en grève connaît un mouvement social depuis mercredi dernier.

Le par  

Depuis la semaine dernière, l'imprimerie SEAG, une imprimerie de presse et de labeur basée à l'Union est bloquée par un mouvement de grève, et sa production est stoppée.

En redressement judiciaire depuis le 26 octobre 2011, l'imprimerie en saura plus sur son sort le 25 janvier prochain, date à laquelle le tribunal de commerce statuera sur son sort.

Par leur mouvement social, les salariés de l'imprimerie souhaitent manifester leur inquiétude auprès du mandataire judiciaire quant à l'avenir de leur usine et des ses 48 emplois, et dénoncer le manque d'engagement de son actionnaire pour lui donner un avenir.

Longtemps propriété de l'Eglise sous la dénomination de SRI (Société Régionale d'Impression), l'imprimerie a changé de propriétaire pour passer sous le contrôle de la PMSO Courrier Français en 2008.

imprimerie_seag_en_greve_400

Imprimerie de presse et de labeur, l'entreprise imprimerie des journaux tels Métro (Bordeaux et Toulouse), Le Petit Journal (Tarn-et-Garonne), des hebdomadaires (Courrier français, Vie Corrézienne, La Renaissance du Loir-et-Cher, L'Opinion, L'Action Agricole, Le Trait d'Union, l'Avenir Aquitain, Sud Info Courses, etc.) sur sa rotative Creusot-Goss et réalise de nombreux travaux de labeur sur ses deux presses offset feuille Komori.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Vie des entreprisesDossier de 8884 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité