Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/14985

Kodak se réorganise et attaque Apple et HTC

La société américaine poursuit sa mutation.

Le  par  
Kodak se réorganise et attaque Apple et HTC

Deux révolutions en moins de 10 ans.

En changeant doublement son modèle économique, passage de l'argentique au numérique et du B to C au B to B, la société américaine Kodak savait que les années à venir seraient difficiles et les caps périlleux.

Les turbulences qu'elle traverse actuellement sont là pour le démontrer, qui pourraient d'ailleurs entraîner son placement sous la chapitre 11 de la loi américaine des faillites. La société conduirait des négociations avec Citigroup pour obtenir un financement lui permettant de mettre en oeuvre cette démarche selon Bloomberg. Une démarche qui a permis, rappelons-le, à bon nombre de groupes américains, de passer le cap de la crise de 2009.

Assise sur des brevets intéressant de très nombreux acteurs technologiques, notamment dans les smartphones, Kodak fait, en attendant, feu de tout bois.

La société vient en effet d'attaquer en justice Apple et HTC devant le tribunal de Rochester, pour violation de brevets et de propriété intellectuelle dans le domaine des smartphones. Seraient concernées ses technologies de partage d'images ainsi qu'une fonction de prévisualisation (pour HTC). Kodak avait déjà déposé une première plainte en janvier 2010. Ce genre de procédure, qui peut être long, servirait surtout à mettre la pression dans le cadre de la cession de ce son portefeuille de brevets. Un portefeuille de 1100 brevets dont Kodak attendrait près d'un milliard de dollars...

 

claude_desbrugres_ceo_kodak_france-beneluxClaude Desbrugères, CEO Kodak France-Bénélux

 

En parallèle à ces actions juridiques, Kodak a décidé de mettre en oeuvre une réorganisation visant à réduire ses coûts et optimiser son fonctionnement.

Dans ce cadre, ses trois pôles d'activité actuels, Graphic Communications Group, Consumer Digital Imaging Group et Film, Photofinishing & entertainment Group passeront à deux :

  • Segment Commercial (B to B), dirigé par Philip Faraci, un ancien de HP qui a rejoint Kodak en 2005.
  • Segment Consommateur (B to C), dirigé par Laura Quatela, une juriste entrée chez Kodak en 1999.

Tous deux reporteront directement au CEO de Kodak, Antonio Perez.

En France, pays dans lequel Kodak emploie près de 300 personnes, cette réorganisation va conduire le groupe à quitter son siège historique parisien situé derrière la gare de Lyon, et qui fut longtemps surnommé le ministère de la photographie, pour s'installer à Maisons Alfort, en proche banlieue parisienne. Une restructuration n'est pas annoncée, qui serait toutefois possible.

Le directeur commercial de la division graphique, Dominique Settbon quitte la société pour mener à bien un projet personnel dans la formation.

L'activité commerciale de la société dans ce domaine sera désormais calquée sur celle prévalant en Europe, à savoir 4 chefs de marché répondant au CEO de Kodak France-Benelux, Claude Desbrugères : 

  • Commercial Printing : Patrick Gérard
  • Jet d'encre : Laurent Mathieu
  • Publishing & Packaging : Joaquim Ventura
  • Distribution : Vincent Landais

De plus amples informations à venir dans nos prochaines éditions.

 

Lire aussi : interview Café-Croissant Claude Desbrugères

Réagir à cet article
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Album photos
(Voir les 14 photos)
Logiciels Graphiques
(Dossier de 1925 articles)
Photographie
(Dossier de 698 articles)
Impression Numérique
(Dossier de 3176 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques