Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15038

La scission de manroland a débuté, inquiétudes pour la feuille

Deux repreneurs pourraient finalement finalement se partager le numéro 3 mondial des presses offset d'imprimerie.

Le  par  
La scission de manroland a débuté, inquiétudes pour la feuille

C'est désormais officiel : le processus de scission de la société manroland, le constructeur allemand de presses offset d'imprimerie a débuté aujourd'hui, 1er février, comme l'a confirmé son administrateur judiciaire, Werner Schneider.

Comme nous l'avions précisé dans notre article du 19 janvier dernier (manroland scindé en 2 ou 3 entités), l'usine d'Augsburg, dédiée à la construction de rotatives d'imprimerie offset, est reprise par la société allemande Possehl, un conglomérat familial de Lübeck qui contrôle plus de 300 sociétés, emploie plus de 8000 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros. Un conglomérat dont le président, Uwe Lüders, siège par ailleurs au conseil d'administration de Heidelberg.

Selon des indiscrétions, ce même groupe pourrait finalement faire une offre sur l'usine de montage de Plauen, après avoir annoncé dans un premier temps qu'il signerait un simple accord de sous-traitance pluriannuel avec. Dans tous les cas de figure, la restructuration des deux entités sera lourde puisque 1500 postes sur 2200 seront supprimés à Augsburg et 390 sur 680 à Plauen.

roland_200h_400

Il est à noter que le groupe Possehl avait repris en 2010 une autre société allemande en difficulté du secteur des industries graphiques et de l'imprimerie, également basée à Augsbug, Bowe Systec et que son administrateur judiciaire d'alors était déjà Werner Schneider...

Concernant la branche offset feuille et le site d'Offenbach, on se dirigerait vers une reprise de l'activité par ses managers (MBO), notamment Rafael Penuela et Marco Faulhaber.

Plus de détails devraient être dévoilés sur cette solution dans les prochains jours, sachant que les deux managers chercheraient l'appui d'un fonds d'investissement pour financer la démarche.

Nonobstant ces considérations, il apparaît, selon des sources proches du dossier, que ce Management Buy Out pourrait entraîner un recentrage de la société sur les formats B1 et supérieurs. En clair, manroland stopperait la commercialisation de ses gammes Roland 50 (36x52), présentées à la surprise générale lors de la dernière Drupa, mais aussi des Roland 200 (52x74 comptactes - photo ci-dessus) et Roland 500 (53x74).

Une telle décision amputerait l'activité feuille d'environ 1/3 de son périmètre.

Pour ce qui est des consommables enfin, il apparaît que cette activité serait amenée à décroître afin de permettre à chacun des partenaires actuels de redéfinir sa stratégie commerciale.

Réagir à cet article
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Album photos
(Voir les 6 photos)
Impression Offset
(Dossier de 2196 articles)
Vie des entreprises
(Dossier de 8976 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques