Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15042

L'offset feuille de manroland repris par un industriel britannique

Le rachat en MBO de la division, tant redouté, a été écarté au profit d'une solution industrielle beaucoup plus pérenne.

Le par  

L'avenir de la division feuille du constructeur allemand manroland s'éclaircit.

Si le pôle rotative avec le site d'Augsburg dans un premier temps puis celui de Plauen, dans un second temps, a été repris par le groupe industriel allemand Possehl (Lübeck), les rumeurs les plus folles courraient pour la division feuille, augurant mal de son avenir.

Jusqu'au dernier moment, la presse économique allemande se faisait l'écho d'une possible reprise de cette division, dont l'usine est basée à Offenbach, par des managers du groupe, sous forme de MBO (Management Buy Out). Une forme de reprise qui nécessitait l'intervention d'un fonds d'investissement et qui par les temps actuels est particulièrement périlleuse, car souvent sous-capitalisée.

En fin de semaine dernière, le mandataire judiciaire du constructeur allemand de presses offset d'imprimerie a finalement annoncé que ce pôle serait repris par un groupe industriel britannique, le Langley Holdings plc.

Inconnu dans le domaine des industries graphiques et de l'imprimerie, Langley réalise un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros pour un résultat de 76 millions, dans les domaines des onduleurs, des convertisseurs de fréquence, des équipements de manutention et dans la sous-traitance aéronautique. La société dispose déjà de deux filiales outre-Rhin, Piller Group à Osterode et Claudius Peters Group à Buxtehude.

langley_400

Le périmètre repris par Langley Holdings concerne l'activité feuille et l'ensemble immobilier d'Offenbach, mais aussi la structure commerciale et marketing présente dans près de 40 pays.

A l'occasion de cette reprise, Werner Schneider, mandataire judiciaire de manroland a déclaré être particulièrement heureux qu'une solution pérenne se soit élaborée pour la reprise de la division feuille de manroland, basée sur un investisseur industriel de long terme.

Tony Langley, président du groupe éponyme a pour sa part précisé qu'il prévoyait un bon développement pour manroland, insistant sur la qualité des gammes de presses offset feuille commercialisées et indiquant que la restructuration opérée juste avant la reprise mettait la société dans une situation bien meilleure que celle de ses concurrents.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Album photos

Impression OffsetDossier de 2169 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité