Graphiline.com - Toute l'actualité de l’imprimerie, de l’emballage, de la création graphique
Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15075

Une Convention pour renforcer la collecte des papiers de bureau

Le dernier maillon manquant en France pour que la filière papier carton rejoigne le club très fermé des consommations humaines circulaires.

Le  par  
Une Convention pour renforcer la collecte des papiers de bureau

Les déchets de papiers issus des activités de bureau représentent près de 900 000 tonnes en France chaque année.

900 000 tonnes dont 450 000 tonnes ne sont pas collectées ni recyclées !

Sachant que seulement 5% des ramettes de papier office sont fabriquées à partir de papier recyclé, il y a urgence à agir dans le domaine du papier de bureau pour changer les choses !

Ce d'autant plus que le papier de bureau est considéré comme un déchet de papier "noble", car peu encré et contenant peu de charges, qui pemret, à l'issue de son recyclage, de produire des papiers recyclés de haute qualité.

La collecte et le tri de ces papiers de bureau engendrent de surcroît en moyenne un emploi pour 1000 tonnes, forcément non délocalisable. Enfin, sur le plan des impacts environnementaux, la production de papier recyclé consomme, à quantité égale, trois fois moins d’énergie et d’eau que celle de papier non recyclé.

collecte_papier_400

Dans ce contexte, le ministère de l'environnement a réuni les les principaux acteurs de la collecte et du recyclage du papier de bureau afin de leur faire signer une convention d’engagement volontaire au travers de laquelles ils s'engagent : 

  • à collecter 200 000 tonnes de papiers de bureau supplémentaires d’ici 2015, en captant des gisements jusqu’ici peu exploité, à savoir celui des petites entreprises et administrations et en renforçant le tri à la source par des ations de sensibilisation et d’accompagnement auprès des entreprises tertiaires et des collectivités notamment.
  • à développer une filière française de recyclage et de valorisation structurée et performante privilégiant un approvisionnement de proximité des usines localisées en France, un gros problème actuellement entre les collecteurs et les usines de pâte recyclée qui peinent à trouver de la matière première en France du fait des politiques d'exportation des collecteurs... 
  • de mettre en valeur les produits « grand public » obtenus à partir du recyclage effectué en France pour encourager l’achat de produits recyclés. L’Etat s’engage notamment à augmenter la part du papier recyclé au sein de la commande publique.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'environnement, a déclaré à l'occasion de la signature de cette convention : "Le développement de la collecte et le recyclage du papier de bureau est une opportunité économique en plus d’être une nécessité environnementale. En dopant la collecte des papiers de bureau usagés, cette convention va permettre de structurer une véritable filière française de recyclage, avec le développement des industries de récupération et des créations d’emplois sur le territoire national".

Un Comité de suivi de cette convention d’engagement sera mis en place d’ici 3 mois et animé conjointement par le ministère du Développement durable et l’Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Énergie (ADEME).

 

 

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Album photos
(Voir les 6 photos)
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques