Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15365

Les encres d'imprimerie Brancher (28) reprises par un industriel chinois

Intégration verticale pour un industriel chinois des pigments.

Le par  

Signe du développement toujours plus ambitieux des industriels chinois sur la scène mondiale, leurs investissements extérieurs ne cessent de croître et ce quel que soit le secteur d'activité, qu'il s'agisse de l'informatique (Lenovo vs IBM Computers), de l'automobile (Geely vs Volvo) ou de l'imprimerie (Shanghaï Electric vs Goss).

Dans le domaine des industries graphiques justement, nous venons ainsi d'apprendre que le fabricant français d'encre d'imprimerie Brancher, en liquidation judiciaire depuis la mi-janvier, venait d'être repris à la barre du tribunal de commerce de Chartres (Eure et Loir) par le groupe familial chinois Suzhou Kingswood.

Face aux trois offres de reprises présentées devant la justice consulaire, les juges ont opté pour la solution qui conservait le plus d'emplois (82) et l'ensemble des agences commerciales ainsi que la filiale polonaise.

encres_brancher_400_01

Les offres de Laguerre Chimie, un négociant en produits chimiques rouennais qui prévoyait de rapatrier la production en Normandie et de deux investisseurs français, qui conservaient quant à eux 95 emplois mais en fermant les agences, n'ont donc pas été retenues.

Société française disposant d'un outil industriel ultra-moderne, la société Brancher a souffert de la très forte hausse des coûts des matières premières rentrant dans la composition des encres d'imprimerie, hausse qu'elle n'est pas parvenue à intégrer dans ses prix de vente.

Un problème qui devrait désormais être en grande partie réglé puisque son acquéreur n'est autre qu'un fabricant de pigments et de résines, mais également d'encres offset classiques, avec une production annuelle de 13000 tonnes. Un fabricant qui renforce une présence à l'international déjà conséquente, puisque la société réalise déjà près de 30% de son chiffre d'affaires à l'export. 

 
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Vos réactions

Henri a raison

Par pierre le 28-06-2012
Retraité depuis peu et ancien commercial dans les encres je peux affirmer que Brancher ne peut s en prendre qu à lui même et à sa politique commerciale désastreuse, à part faire moins cher que la concurrence et ils n ' ont jamais rien su faire d ' autre .Ne passaient même pas les hausses quand leurs concurrents en passaient . Pratiquent des prix à l ' export vers l Afrique complètement débiles.

Petite réponse à Monsieur Henry, expédiée le 25/5

Par Fred le 11-06-2012
Cher Monsieur.
Je m'étonne de votre commentaire qui n'est absolument pas juste. Face aux augmentations de matières premières, Brancher a passé des hausses conséquentes ses 7 dernières années. Les commerciaux - que vous qualifiez de Camelots, ne proposaient pas de formations gratuites, de certifications gratuites, de bacs de rétension gratuits, de pompes pour vernis gratuites, ni de pots de vin..... Les commerciaux Brancher ont TOUJOURS, au moins depuis ces dix dernières années fait leur travail honnetement. Ils ont passé les hausses, parfois modérément je vous l'accorde, mais en fonction des marchés. Cependant les hausses ont été passées. Je n'aborde même pas le sujet d'Epple qui , en tant que confrère "loyal" a fait son boulot. Maintenant, nous mêttre plus bas que HUber, je dois dire que c'est un peu fort de café. J'aimerais bien savoir pour qui vous travaillez.... Car pour pour ma part, lorsque des hausses de prix ont été passées par les fabriquants d'encres, SEUL HUBER n'en passait pas.
Je ne vous salue pas

Réponse à Albert du 26/05

Par fred le 11-06-2012
Cher Monsieur Albert.
En effet, 82 emplois "préservés" pour le moment, font moins que 95 emplois sur le papier mais beaucoup moins en réalité. Le fait est que ces "Financiers Francais" n'avaient d'une part pas un sous à mettre dans l'entreprise et que d'autre part, ils n'avaient Absolumenr=t Rien Compris à la problématique Brancher. à savoir la hausse de matières premières et les coût importants que représentaznt la fabrication en >France plutôt qu'en CHine ou en Inde.... (90 % des encres que nous trouvons ssur le marché francais et européen sont fabriqués dans ces deux pays.)
Malheureusement, les Français ont tendance à privilégier les produits étrangers, contrairement aux Américains, aux Japonais, aux Allemands, alors que nous sommes CAPABLES de crééer des choses merveilleuses. Helas quelques crétins pronent le contraire. N'oubliez jamais la chose suivante : Lorsqu'il n'y aura plus d'industrie en France, il n'y aura plus d'imprimeur.......
TRop tard !

ex Directeur France ACTEGA TERRA

Par AGORIS le 07-06-2012
Tout en veillant à ne pas entrer dans la polémique, je voudrais réagir au message d'un dénomé "Henri" qui se positionne dans le jugement en traitant les vendeurs de BRANCHER de camelots! Je ne suis pas certain que cet "Henri" soit un client, mais sans doute un concurrent ou autre!
S'il devait y avoir un coupable, il doit être ailleur que dans la force de vente!
Plus sérieusement, nous ne pouvons que déplorer cette situation et cette triste finalité, du dernier fabricant d'encre Français ( à titre familial), et regretter une nouvelle fois,que le savoir faire de nos entreprises dans le domaine des industries graphiques, comme dans bien d'autres domaines, n'ont d'intérêt que pour les Chinois.
Bon courage à ceux qui devront maintenant rechercher un nouveau JOB!

La Qualité Brancher

Par un imprimeur parmi d'autre le 02-06-2012
Personnellement, je suis extrêment satisfait du service et de la qualité Brancher.
Nos interlocuteurs sont très professionnels et qualifiés.

Le "Petit Poucet français" intègre un groupe puissant et montant. J'espère que cela apportera une nouveau souffle à cette société, malgré une page familiale qui se tourne et pas mal de personnes sur le carreau.
Bon vent !

Préservation des emplois

Par Albert le 26-05-2012
En conservant 82 emplois, pas certain que le groupe chinois ait proposé l'offre la mieux disante concernant la préservation des emplois (les industriels français ne proposaient ils pas la conservation de 95 emplois??).
Brancher verra bien quel avenir leur réserve ce groupe chinois, qui, en achetant Brancher, s'achète également un marché commercial et des technologies, tout en disposant déjà d'un outil de production "ultra moderne".
Bonne chance à eux.

Brancher

Par Henri le 26-05-2012
pas étonnant que Brancher ait connu des difficultés vu les prix qu ils pratiquent depuis des décennies , toujours beaucoup moins cher que leurs concurrents et avec des "commerciaux" , je devrais dire des camelots , incapables de passer la moindre hausse .
Encore plus vendeurs de remises que Hueber ou Epple c est dire .
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Album photos

Vie des entreprisesDossier de 8878 articles

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité