Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15380

Liquidation judiciaire pour un rotativiste francilien

Fin de parcours pour l'imprimerie Rotos 93.

Le par  

Mardi, le tribunal de commerce de Bobiny a prononcé la liquidation judiciaire de l'imprimerie Rotos 93, une imprimerie de presse dotée de rotatives sans sécheurs, basée au Blanc Mesnil.

Employant 24 salariés, l'imprimerie, dirigée par Michel Lange et qui réalisait encore un chiffre d'affaires de 3,5 millions d'euros en 2010, était spécialisée dans l'impression d'hebdomadaires comme Bilto et Paris Turf, dont elle imprimait une dizaine de titres quotidiennement.

La liquidation de la société, directement prononcée par la juridiction consulaire, a d'autant plus surpris les salariés de l'entreprise, qu'ils n'avaient appris la cessation de paiements de leur imprimerie qu'une semaine avant l'audience. Une surprise renforcée par le fait que la cessation d'activité, annoncée dans un premier temps par le tribunal pour le 6 juin 2012, a été avancée à aujourd'hui, à la demande de l'avocat de l'imprimerie.

En fin de journée, les rotatives de l'imprimerie Rotos 93 s'arrêteront donc de tourner. Une page qui se tourne pour les salariés du site et la ville du Blanc Mesnil... Une page qui démontre bien toutes les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises industrielles françaises.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Vos réactions

merci la filpac

Par tiboule le 26-06-2012
le syndicat du livre a encore tué ume imprimerie
bravo aux delégués de l'entreprise, vous avez obtenu ce que vous voulier.
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Vie des entreprisesDossier de 8884 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité