Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15392

Liquidation d'une nouvelle imprimerie du groupe nordiste Decoster (59)

En toute discrétion, le tribunal de commerce de Lille a prononcé la liquidation judiciaire d'une nouvelle unité de production de ce qui constitua naguère, l'un des leaders français de l'imprimerie.

Le par  

Décidément, il semble que l'avenir du groupe d'imprimerie nordiste Decoster ne puisse désormais s'écrire qu'au passé.

Le 1er juin, le tribunal de commerce de Lille a en effet prononcé la liquidation immédiate de l'imprimerie Offset Feuilles du Nord, une unité de production du groupe d'imprimerie Decoster, basée à Sequedin et qui employait 31 salariés.

Cette liquidation intervient deux mois à peine après celle de l'imprimerie Jean Decoster, une autre unité du groupe, basée dans les mêmes locaux qu'Offset Feuilles du Nord, mais qui employait elle près de 79 collaborateurs, et après la cession du pôle hélio du groupe, Hélio Lys, au groupe H2D.

Pour Offset Feuilles du Nord, les faits sont allés très vite depuis le 21 Mai. A cette date en effet, la direction de l'imprimerie convoque les délégués du personnel pour les informer que face à une situation difficile, elle va demander un placement en redressement judiciaire au Tribunal de Commerce.

Le 29 mai, l'avocat de l'imprimerie, à la stupeur des salariés, demande au tribunal de commerce une liquidation directe, arguant notamment du fait que l'entreprise est en cessation de paiements depuis le 14 mai, et incapable de régler les salaires du mois.

Ne pouvant donner leur réponse, les juges repoussent leur décision au 1er juin, date à laquelle ils décident la liquidation directe de l'imprimerie, le jour même.

L'imprimerie offset Feuilles du Nord mettait en oeuvre 3 presses offset 70x100, dont deux 4 couleurs et une 8 couleurs, 3 massicots et de nombreuses plieuses, les travaux d'assemblage étant naguère réalisés par l'imprimerie Jean Decoster voisine.

Selon nos information, le liquidateur aurait informé les salariés de l'imprimerie que leurs salaires devraient être réglés par les AGS cette semaine ou en début de semaine prochaine.

Du groupe naguère florissant Decoster, ne subsiste encore que l'imprimerie Decoster Mailing Direct (DMD).

 

Plus d'infos sur la société Offset Feuilles Du Nord
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Classement Offset Feuilles Du Nord

Vos réactions

Une de plus

Par wuja62 le 29-01-2013
Voici encore une autre entreprise du Nord qui va dispatraitre....
L’imprimerie H2D Lys (Nieppe, 59), anciennement Hélio Lys, qui avait été reprise mi-2011 au groupe Decoster par le groupe H2D, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Dunkerque, le jeudi 17 janvier. Le groupe Valpaco, récemment rebaptisé Entagos, pourrait faire une offre de reprise. Présidé par Jean Valli, Entagos est à la fois courtier en papier et plateforme d’édition.

L'arnaque de la SCOP dans l'imprimerie

Par arnaqueur le 13-06-2012
Qu'est ce qui se cache derrière les SCOP ? Les anciens patrons (les dircom par exemple). Les redressements judiciaires ... une aubaine : abandon des dettes aux fournisseurs. Sous couvert de sauvegarde de l'emploi, ce sont les salariés qui financent (pas un sou à mettre, les salariés prennent les risques avec les fournisseurs qui ont acceptés de suivre), les administrateurs se remplissent les poches, nos chers patrons continuent de satisfaire leurs clients, les éditeurs, après avoir acheté le syndicat.

Mauvaise politique commerciale.

Par fred le 11-06-2012
Voilà, hélas, ce qui arrive lorsque les commerciaux sont payés au chiffre d'affaire et non à la Valeur Ajoutée. Connaissant particulièrement bien ce secteur de VPC en déroute à cause d'internet, notamment, le montant des commandes étaient ceertainement inférieurs aux coûts de fabrication.....
Je ne connais pas , personnellement, Monsieur Decoster qui, j'en suis sûr a dû se battre comme un beau diable pour sauver son affaire et ses salariés. Mais, la rémunération des commerciaux -PAS SEULEMENT CHEZ DECOSTER- ON L'a vu ailleurs... comme chez quebecor et bien d'autres hélas, n'y est pas pour rien. Messieurs les Dir Comm, Il vous faudrait avoir un peu plus de c... Pardon. de Courage....

Impossible

Par YD le 09-06-2012
Impossible de faire une SCOP, il faut faire place net dans le batîment. D'ici janvier 2013 ce sera un magasin à la place.

Quel gachis

Par Lenain le 08-06-2012
C'était une boite qui aurait pu encore durer longtemps. Possèdant de bonnes machines. Sans doute aussi mal gérée. Le personnel était traité comme du bétail, l'ambiance n'était pas saine.
Une grosse pensée pour le personnel qui malheureusement a perdu son travail...
Bon courage à vous pour la suite à vous.

à force de tirer sur l'ambulance...

Par DDlascience le 06-06-2012
A force de tirer sur l'ambulance... on se retrouve dans le corbillard ! Pourquoi les employés de ces imprimeries n'ont pas pensé à d'autres solutions telles que la création d'une SCOP ?
Il valait mieux "bouffer du patron"" ?...
Merci les COCOS,vous avez (encore,hélas !) fait plus de 100 chomeurs supplémentaires, vous pouvez ètre fiers de vous !

de rien

Par stress le 05-06-2012
bon resume de la situation mais 31 ouvriers sur le tas merci patron
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Vie des entreprisesDossier de 8879 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité