Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/15467

Verbatim - bouleversement en vue sur le marché des imprimantes signage low volume

Verbatim de GraphiLine, des directs d'information du marché de la communication visuelle et du sign, en direct du terrain et sans commentaires !

Le par  
Verbatim - bouleversement en vue sur le marché des imprimantes signage low volume

"Le marché des imprimantes grand format low volume dédiées au marché du signage devrait fortement évoluer dans les mois qui viennent. Jusqu'à présent, ce marché se divisait entre un acteur majeur, HP, qui avait développé sa technologie latex et des intégrateurs, qui achetaient des têtes jet d'encre à des constructeurs (Kyocera, Epson...) et assemblaient les machines qu'ils concevaient (sans parler des ventes directes d'imprimantes OEM). Le modèle économique ce ces acteurs était principalement basé sur la vente des imprimantes, ne bénéficiant pas de celles des têtes d'impression et de l'encre. Or, le business modèle du marché des imprimantes est généralement basé pour les constructeurs, sur la vente de l'encre. Il y a quelques mois, le japonais Epson, qui fournissait des têtes à bon nombre de ces assembleurs a changé son fusil d'épaule et décidé de lancer sa propre gamme d'imprimantes, dans le cadre d'une démarche plus générale, basée sur le développement de ses activités à destination de l'industrie. Il va sans dire que d'ici quelques mois, le paysage aura été bouleversé. Epson cible clairement 45% de parts de marché sur ce secteur. Dans ce contexte, Mimaki a récemment lancé des imprimantes latex dans le but très clair de développer un business basé sur la vente d'encres propriétaires. Quel sera le panorama de ces constructeurs d'ici quelques mois ? La question est posée..."

Un professionnel des industries graphiques - Symposium de l'impression numérique - Paris, le 20 juin 2012 à 18h32


Quel est votre avis sur la question ? Le forum de discussion ci-dessous est ouvert : à vous la parole...



Vos réactions

l'éco-solvant, c'est vraiment top

Par Jean-Paul le 26-06-2012
Très déçu du latex : les têtes jet d'encre ne tiennent pas le choc et l'imprimante consomme beaucoup d'électricité... Je suis repassé à de l'éco-solvant epson et j'en suis très content : polyvalance, cout...

EcoSolvant Eco...quoi ?

Par Jef des Encres le 26-06-2012
Avec une petite expérience de 2à ans dans l'impression numérique je voudrais bien éclaircie le Eco de EcoSolvant.
Eco n'est pas du tout abréviation de Écologique mais Economique: fin des années 90 début 2000 l'idée des encres et imprimantes EcoSolvant s'est lancée. Avant il y avait des imprimantes grand format aux encres aqueuses (dye ou pigment) (ex. Encad Mutoh Roland HP Designjet, Mimaki, Epson, First...); ou des grandes machines de production aux encres solvants très agressives (ex. Nur, Scitex, Vutek, Mutoh Toucan,...). Des distributeurs et revendeurs s'amusaient a convertir des imprimantes aqueuses avec des encres solvants pour éviter d'imprimer sur des supports traité et très chère ou ni le support ou l'encres était le soucis mais la couche de traitement qui jauni qui craquait, qui lâchait. Imprimer sur une vinyle et bâche non traité avec une petit imprimante pas chère (vis à vis le grand monstres de Vutek, Nur, Scitex...qui coutent une fortune dans le temps) était la rêve de beaucoup de revendeurs, c'était vraiment le 'holy graal'. Beaucoup de sociétés ce sont mis dessus et font fait faillie te car ils n’avaient pas le support des constructeurs d'imprimantes qui eux à leur tour n'avaient pas le support d'Epson, constructeur et fournisseur des têtes d'impression et n'oublions pas: les encres !
Mimaki était le premier a lancer une imprimante pas chère (La JV3 avec 3 têtes d'impression) qui imprime avec des encres solvant pas trop agressive et pas chère qui permet d'imprimer sur des supports non traité et pas chères...
Voilà le EcoSolvant qui n'est pas du tout Écologique (et même dangereuse pour la santé) mais Économique: imprimante pas chère, encres pas chères, supports d'impression non traités et donc pas chères.

L'avenir est au latex

Par Gérard le 25-06-2012
l'avenir est clairement aux encres latex : les solvants ou "eco" solvants (!) sont clairement nuisibles pour la santé humaine par leurs rejets. La démarche de Mimaki a beaucoup de sens. Il est étonnant que les constructeurs ne soient pas plus nombreux à s'engouffrer sur ce marché...

La technologie latex n'est pas simple à maîtriser

Par Maryse le 25-06-2012
Effectivement, il y a peu d'acteurs sur le marché des encres latex, du fait du saut technologique à réaliser. Peu de constructeurs ont les moyens de HP sur ce marché ! La démarche de Mimaki est donc à mettre en avant, même s'ils ont des difficultés avec les encres latex jaunes... Un problème qu'ils surmonteront sans doute rapidement, comme on les connaît !!

l'arnaque des imprimantes eco-solvants

Par Philippe le 25-06-2012
ils te les vendent en disant que c'est économique et respectueux de l'environnement. En fait, ça pue quand tu les utilises et en plus, t'es obligé de rajouter un sécheur qui consomme 3 fois plus que l'imprimante !!
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Confidentiel et Verbatim
(Dossier de 281 articles)
Impression Numérique
(Dossier de 3175 articles)
Impression Grand Format
(Dossier de 632 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques