Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/2714

PrintChannel réduit fortement la voilure

La start-up créée en 1998 et spécialisée dans les solutions applicatives via Internet pour les industries graphiques vient d'annoncer la suppression de 12 emplois au moins et la réduction de ses coûts de fonctionnement de plus d'un tiers.

Le  par  
PrintChannel réduit fortement la voilureLes suppressions d'emplois toucheront essentiellement l'activité commerciale de PrintChannel qui n'a pas précisé si ces mesures allaient être limitées au marché américain ou, au contraire, toucher une ou plusieurs de ses représentations à travers le monde. Dont la France. Pour Oliver Pflug, chief operating officer de la société, il ne s'agit pas de la traduction de difficultés financières comme il est donné d'en voir beaucoup, surtout sur Internet, en ce moment. "Nous avons seulement mis trop de zèle à recruter" s'est-il expliqué en substance auprès de nos confrères de PrintWriter.com. "Nous devons donc redimensionner notre équipe et en profiter pour reporter toute notre attention vers nos clients". Et, faisant allusion à des rumeurs persistantes sur le mauvais état de santé financière de PrintChannel : "Ne croyez surtout pas tout ce qui peut se dire sur notre compte". Néanmoins, on apprend de la bouche d'Oliver Pflug lui-même que PrintChannel n'est pas encore rentable. "Mais nous le serons dans 12 ou 18 mois, ou peut-être avant" espère le CEO de PrintChannel.
Vos réactions

encore et encore

Par George le 01-03-2002
Laurent,

Il faut peut être comparer ce qui est comparable. Rien ne vous empêche d'essayer d'obtenir une levée de fonds. Dans le secteur des nouvelles technologies, les investissements sont collosaux par conséquent les investisseurs exigent une bonne partie des parts de la dite société(c'est la règle du jeu). Par conséquent, lorsque ces investisseurs souhaitent rentabiliser au plus vite leurs investissements, il y a un changement de cap radical. Es ce le cas dans votre imprimerie ? Dirigez-vous votre entreprise seul ou êtes vous dépendant de personnes extérieures au métier ?

ca continue

Par Laurent le 28-02-2002
Encore une start up qui tombe a avoir confondu levée de fonds et chiffre d'affaires. Quand on voit la difficulté que nous imprimeurs, on a a obtenir une ligne de crédit à la banque, c'est écoeurant. IL y a vraiment deux mondes...

Laurent
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Vie des entreprises
(Dossier de 9003 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques