Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/2903

IPEX : les impressions de Pascale Ginguené

Ipex ou l’élection des MIS 2002 ! MIS, comme Management Information Systems. C’est beaucoup moins sexy que nos reines de beauté. Quoique…

Le  par  
IPEX : les impressions de Pascale Ginguené

J’ai passé quelques jours à Birmingham la semaine dernière. Je n’ai pas perdu mon temps. Même si la fréquentation s’est faite beaucoup moins importante cette année, tous les exposants s’accordaient à dire qu’ils avaient gagné en qualité ce qu’ils avaient perdu en quantité. En effet, les personnes qui ont fait le déplacement ne l’ont pas fait pour rien en général, et se rendaient à ce salon pour trouver une solution précise à leur(s) problème(s). Ainsi, une majorité d’exposants se retrouvent aujourd’hui avec une liste de contacts très intéressante qui leur donnera beaucoup de travail dans les prochaines semaines. Et c’est tant mieux ! Car, lors d’un premier tour de chauffe des 20 halls d’exposition, j’ai commencé à prendre peur : j’ai constaté, avec surprise, qu’un quart de la surface n’était pas occupée, cachée par des panneaux anonymes ou occupée par les buvettes qui, aux dires de certains exposants, n’avaient jamais disposé d’autant de place ! Beaucoup d’exposants semblent satisfaits, mais qu’en est-il des nouveautés présentées ? À vrai dire, je ne vais pas pouvoir m’étendre sur le sujet car rien de franchement nouveau ne m’est apparu. CTPs et presses DI étaient toujours là mais en mieux ; même chose pour les presses numériques. Pas de problème pour trouver Xeikon International, un peu plus dur pour trouver Barco qui avait complètement changé de couleur et de nom (vert pour Esko Graphics), Xerox, toujours, sur une moitié de hall, Heidelberg idem, bref rien de renversant. De superbes applicationsMon attention a surtout été retenue par une omniprésence sur tous les stands des MIS, ou systèmes de gestion de l’information. Ces systèmes étaient présentés chez Heidelberg (Prinect), KBA (Printanet), Creo (Networked Graphic Production), Agfa (Delano, eh oui le fameux serpent de mer revient à la surface !) et bien sûr chez les développeurs eux-mêmes comme PrintCafe, Starlite Software, DiMS! Et encore bien d’autres. Que proposent-ils en fait ? Un MIS est, en principe, une suite de logiciels (en général modulaires) qui vous permet de suivre le flux d’informations dans toute votre entreprise, du devis jusqu’à la livraison du produit fini. Vous pouvez, avec de tels outils, gérer la production, les plannings sans avoir à saisir de nouveau les informations plusieurs fois pour un même travail. Ces informations sont intégrables dans votre système comptable pour la facturation, la gestion des heures travaillées, le calcul des coûts de revient, etc. De superbes applications, finalement, qui vous permettent de tout savoir sur tout en quelques clics de souris. Leur mise en application exige cependant un peu de temps car, ne l’oublions pas, tout ceci repose sur l’utilisation d’une base de données " entreprise " centralisée contenant toutes vos informations (clients, prix liste, parc machines, schéma d’imposition, sous-traitant, …) qui devront bien évidemment être entrées dans le système avant toute mise en production. Et c’est souvent là que les choses difficiles commencent. Vous devez analyser la totalité des flux d’informations actuels dans votre entreprise avant de vous jeter corps et âme dans la mise en place de nouvelles méthodes de travail car si vous investissez pour ne rien changer, à quoi bon ? Souvenez-vous que votre retour sur investissement se mesurera par le ratio de la valeur créée. En l’occurrence : baisse des coûts de production, productivité améliorée, sur effort investi, financier et humain. Les MIS sont, j’en suis persuadée, de superbes outils qui permettent la rationalisation et le contrôle de toutes les étapes de production d’un imprimé. Il en existe pour toutes les tailles d’entreprises, à tous les prix. Vous savez tous comme moi que vous devez changer votre manière de travailler afin de trouver de nouvelles marges en offrant de nouveaux services. Les MIS font partie des outils qui vous faciliteront cette lourde tâche. Alors vive les MIS, vive les salons et bravo à tous les exposants qui eux aussi, il faut le dire, étaient de qualité (au moins, ils connaissaient tous bien leurs produits, depuis le temps !).

Réagir à cet article
Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Votre commentaire *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire et ne ratez plus aucune info

Logiciels Graphiques
(Dossier de 1925 articles)

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité
Suivre l'actualité
des Arts Graphiques