Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/3050

Transférer des données aussi facilement que des mails

Il ne fait aucun doute que l'une des clés qui ouvriront les portes des industries graphiques de demain sont quelque part dans les télécommunications. L'imprimerie, après être devenue un métier de l'informatique, devient un métier de télécommunications.

Le par  
Parce que, une fois le flux numérique de production en interne construit - les solutions actuellement sur le marché sont à présent suffisamment viables et fiables pour que cette étape soit désormais dédramatisée -, il faut le prolonger au delà des murs de l'entreprise. Vers le donneur d'ordre comme vers tous les partenaires en communication.



Richard Besenbruch (assis), directeur des ventes Monde de Hermstedt, présente le StingRay à Patrick Moretti, directeur général de Drytone, qui commercialise les produits de la marque allemande sur le marché français.


Les solutions qui apparaissent aujourd'hui dans ce domaine présentent toutes un grand intérêt car elles vont dans le sens d'une approche simple de ce domaine que les professionnels des arts graphiques, par essence, connaissent mal voire très mal.

StingRay par Hermstedt

Hermstedt est une société allemande basée à Mannheim. C'est un des constructeurs de matériels et logiciels RNIS (autrement dit pour le transfert de données) Mac et Windows, professionnels et grand public, parmi les plus importants au monde. Hermstedt occupe, mais au niveau européen, la place qui est celle de la Sagem en France. C'est tout dire.

Les produits et solutions Hermstedt acceptent aujourd'hui tous les protocoles de transfert RNIS (Numéris en France), IP, FTP et Leonardo (carte PCI de Hermstedt) sur IP. Voilà pour les spécialistes.

Mais tous nous avons pour préoccupation de réaliser les transferts de données de manière simple, économique et sécurisée. Notamment lorsque l'on est déjà utilisateur de serveurs FTP et que l'on doit relier plusieurs types de plateformes informatiques entre elles, qu'il s'agisse de systèmes Mac, Windows, Linux ou même Sun Solaris.

Le serveur de transfert de fichiers StingRay que vient de lancer Hermstedt veut répondre à ces préoccupations. Comme il est pré-configuré, sa mise en oeuvre est immédiate : on le branche, on lui donne une adresse IP et on commence à l'utiliser ! De plus, son design, soigné et élégant, fait penser à un beau DVD. On peut lui trouver une place, indifféremment sur rack, dans un local technique, ou près de son ordinateur. Pattes de fixation, pieds...il est équipé pour.

L'utilisation

Les principes de fonctionnement du StingRay sont simples. Il suffit d'imaginer une simple boîte postale, qui permet de recevoir et d'émettre du courriel en toute sécurité (aucun visiteur malveillant ne peut pénétrer dans votre système). Bâti sur système Linux renforcé, le StingRay peut router le trafic IP. Qualité conviviale essentielle et qui fait, entre autres, la différence avec les serveurs FTP par nature statiques : toute arrivée de courrier électronique est immédiatement notifiée au destinataire.

Les spécialistes apprécieront également que StingRay cohabite, dans ses liaisons avec les plateformes auxquelles il est relié - il est vendu avec 10 licences -, avec toutes les versions d'OS et de logiciels. L'ADSL sera accepté avant la fin de l'année.

En cas de nécessité, il gère les files d'attente avec les mêmes fonctionnalités que n'importe quel serveur de fichiers. Il dispose d'un disque dur d'une capacité de 40 Giga octets. De quoi offrir une autonomie appréciable et permettre l'hébergement de bases de données partagées tels que des répertoires ou des listings.

Les coûts générés par cet outil sont très bas. En dehors de l'amortissement du serveur - entre 300 et 5 000 euros environ, suivant la puissance des versions -, le coût de la maintenance et de l'entretien est nul.
Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Logiciels GraphiquesDossier de 1881 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité