Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/4637

Les démêlés judiciaires de PrintCafe se précisent

La start-up américaines est, rappelons-le, soupçonnée par deux cabinets d'avocats de renom, d'avoir diffusé des informations erronées lors de son introduction en bourse.

Le par  

Et d'avoir ainsi ruiné des investisseurs qui, sur la foi des informations fournies, pensaient réaliser une bonne opération en bourse. Les actions introduite à 10 dollars s'étant effondré à 1 dollar, avant l'OPA d'EFI qui en proposait... 2.60 !

Face à cette situation, deux cabinets d'avocat ont entamé une procédure afin de confondre les dirigeant de PrintCafe : Cauley Geller Bowman & Rudman et Schiffrin & Barroway.

Une situation qui ne semblait pas inquiéter les dirigeant de la start-up tout comme son futur repreneur, EFI, repreneur qui n'a toutefois toujours pas finalisé la reprise. Annoncée initialement pour fin Août-début Septembre, elle a été décalée sine die.

Et depuis, plus rien, si ce n'est une volée de communiqués de presse de PrintCafe sur de nouvelles beta tests et des nouvelles versions de ses logiciels, à l'occasion de Graph Expo (Chicago).

Sans doute destinée à rassurer quant à l'avenir de la société, cette communication de crise cache mal cependant la réalité : la procédure judiciaire ira à son terme et devrait, selon un responsable du cabinet Schiffrin & Barroway qui l'a confirmé à notre rédaction, bientôt être lancée.

Devant déjà rembourser d'ici Janvier 14.2 millions de dollars de dettes à court terme, la structure pourra t-elle payer en plus l'amende (ou la somme résultant d'une négociation de dernière minute) que pourrait lui infliger la justice ?

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Logiciels GraphiquesDossier de 1881 articles

Vie des entreprisesDossier de 8879 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité