Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/7890

Presse : 7 jours de grève plus tard, France Soir a t-il encore un avenir ?

Absent des kiosques depuis près d'une semaine, le quotidien populaire français à l'agonie existe-t-il encore ?

Le par  

Si la question peut choquer la petite communauté des journalistes et le - faible - lectorat encore existant de France Soir, la disparition pure et simple de France Soir n'est désormais plus à exclure.

Car le conflit qui oppose les deux repreneurs du titre, l'homme d'affaires Jean-Pierre Brunois (Immobilier) et le journaliste Olivier Rey, aux 112 salariés de France Soir semble inextricable.

Les salariés refusent en effet le plan de restructurration annoncé (51 salariés conservés) et le repositionnement du titre sur le turf, les faits divers et l'actualité people.

Un repositionnement qui ferait de France Soir l'équivalent des tabloïds britanniques mais dont le succès n'est pas assuré en France et qui ferait perdre au titre, ses subventions publiques reçues au titre de quotidien d'information politique.

Face à ce plan, les journalistes tentent d'annuler en justice la reprise du quotidien pour le confier à un repreneur qui garantirait l'emploi et en ferait un grand quotidien populaire, à l'instar du France Soir de son fondateur, Pierre Lazareff.

Un beau programme, idéaliste en diable, qui semble pourtant bien irréaliste vue la situation de la presse quotidienne française et le piteux état de France Soir.

Car depuis des années, ses équipes rédactionnelles ont toutes rêvé et tenté de refaire le France Soir de Pierre Lazareff, avec plus ou moins de bonheur, pour aboutir sur un tirage de 50000 exemplaires, digne d'un quotidien régional et 30000 euros de pertes quotidiennes.

Entre les exigences des journalistes et les réalités financières, il semble que l'avenir de France Soir soit donc bien improbable.

Une chose est sûre toutefois : la liquidation d'une PME lambda de 112 salariés motive beaucoup moins la communauté journalistique et fait moins de tapage médiatique.

Est-ce là l'effet Lazareff ?

Un concept qui séduit désormais plus les équipes rédactionnelles que les lecteurs.

Mystère...

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Vie des entreprisesDossier de 8885 articles

A lire aussi sur Graphiline

Publicité