Consulter l'article sur : http://www.graphiline.com/article/9600

Libé, loin d'être sauvé

Si les ventes du quotidien ont profité des présidentielles, les rentrées publicitaires sont en berne...

Le par  

En bref, le quotidien français Libération n'est pas encore sorti de l'ornière, loin de là et la direction du titre envisagerait une prolongation de la période de sauvegarde, dès Juillet.

Côté bonnes nouvelles, la direction de Libération, qui tablait sur une stagnation de la diffusion se félicite d'une croissance de près de 9% à fin Mai. Une croissance toutefois principalement dûe à l'effet présidentielles, effet dont a bénéficié l'ensemble de la PQN.

Des présidentielles qui ont cependant eu un effet néfaste au niveau publicitaire, en anesthésiant le marché pendant quelques semaines. 

Libération en a sans doute plus souffert que d'autres quotidiens du fait de sa récente relance et de l'attentisme des annonceurs quant à son réel potentiel.

Conséquence directe, le chiffre d'affaires de Libé aurait reculé de 10% au premier trimestre, ce qui pourrait fortement contrarier le plan de sauvegarde proposé par Roland Joffrin, plan qui, pour être mis en oeuvre, doit s'appuyer sur une certaine capacité, pour l'entreprise, à générer une marge d'autofinancement suffisante.

Le contrat d'impression de Libération auprès du groupe d'imprimerie Riccobono aurait ainsi été renégocié.

Les semaines et mois qui s'annoncent pour Libé devraient donc être particulièrement difficiles et dépendront en grande partie de la manne publicitaire.

Recevoir toute l'actualité avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire
et ne ratez plus aucune info

Réagir à cet article

Pseudo *
e-Mail *
Titre *
Contenu *
Veuillez saisir les lettres visibles dans l'image : *

Vie des entreprisesDossier de 8878 articles

A lire aussi sur Graphiline.com

Publicité