UPM Kymmene réduit ses capacités de production de 800 000 tonnes par an

Nouveau plan de restructuration pour le groupe papetier finlandais qui souhaite ainsi améliorer sa profitabilité.

Le

Près de 680 postes devraient être supprimés, deux sites étant plus particulièrement visés, Miramichi, au Canada et Kajaani en Finlande, le premier payant le plus lourd tribu avec une fermeture pure et simple de l'usine.

Annonçant souffrir de surcapacités de production, en tout cas dans les pays développés, UPM a décidé de les réduire drastiquement.

La fermeture de Miramichi (en médaillon) entraînera ainsi une baisse de capacité de production de 450000 tonnes par an dans le domaine du papier magazine pour le secteur de l'imprimerie. 540 emplois seront supprimés. Il faut noter que cette usine située au Nouveau Brunswick, avait défrayé la chronique en 2004, quand les syndicats canadiens avaient alerté l'OCDE au sujet de la gestion sociale et environnementale du site. 

UPM-Mirachimi
UPM Mirachimi

Quant à l'usine finlandaise de Kajaani, spécialisée elle dans la production de papier journal,sa capacité de production devrait se voir réduire de près de 40% soit 250000 tonnes par an, par l'arrêt d'une machine à papier pour une période de près de 10 mois.

Dans cette usine, cette décision devrait entraîner 60 suppressions de postes, sachant qu'une autre unité de production finlandaise employant 50 collaborateurs, Luumäki serait sur la sellette.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 357 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO