Le groupe allemand d'imprimerie Arquana en cessation de paiement

Le miracle d'un refinancement de dernière minute ne s'est finalement pas produit.

Assiste t-on aux derniers instants d'un groupe d'imprimerie éphémère qui aura fait couler beaucoup d'encre tout au long de sa brève histoire ?

Nous apprenons en effet aujourd'hui qu'Arquana, a fait ce jour sa déclaration de cessation de paiement auprès du Tribunal de Commerce de Neumünster. Cette cessation concerne aussi bien la holding du groupe que trois de ses filiales, Johler Druck GmbH, Arquana Sales GmbH et Arquana Media GmbH.

Cette cessation de paiement intervient après la liquidation de sa filiale française, Evry Rotatives, la cession in extremis de ColorDruck Pforzheim et le dépôt de bilan de son unité autrichienne Sochor Group de Zell am See.

1193305766
Chantier d'installation d'une rotative d'imprimerie à l'imprimerie Johler Druck (Arquana). C'est en Janvier de cette année que cette nouvelle installation devait démarrer : en aura t-elle le temps ?

Initialement créé par le fonds d'investissement allemand Arques Industries AG en Novembre 2005 puis mis en bourse, le groupe Arquana ambitionnait, en Octobre 2006, de se positionner dans le peloton de tête de l'imprimerie européenne à l'horizon 2008 avec un chiffre d'affaires consolidé de 500 millions d'euros.

Confronté à une grave crise de liquidités - le groupe a cédé la presque totalité des murs de ses imprimeries en deux ans - et à un contexte de marché difficile, Arques Industries avait pris du recul en cédant le contrôle de sa filiale à un fonds d'investissement britannique fort peu connu en Septembre dernier, ce qui n'avait pas manqué d'étonner la communauté financière. En Décembre, Arques AG avait discrètement soldé sa participation, signe avant coureur de problèmes à venir.

La déclaration de cessation de paiement devrait mettre le groupe d'imprimerie à l'abri de ses financiers durant quelques mois, le temps d'organiser un plan de reprise.

Introduite en bourse à 24 euros, l'action Arquana valait hier 45 cents, juste avant l'arrêt de sa cotation.

Plus d'articles sur les chaînes :

Essonne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise