La location, un mode de financement adapté à l'imprimerie et aux arts graphiques

La location financière intéresse de plus en plus l'imprimerie et le pré-presse. Explications sur son fonctionnement et présentation de ses avantages par M. Heurtaux, Directeur Général de Negma Location.

Le

M. Heurtaux vous êtes DG de Negma Location. Pourriez-vous nous présenter votre société en quelques mots ?

Negma Location est une société de location financière, spécialisée dans la Bureautique, l'Informatique et l'Imprimerie. Son chiffre d'affaires s'est établi à 83 Mf en 1998, l'objectif pour 1999 étant de 95 Mf. Particularité : Negma est une société privée, qui comporte un actionnariat capitalistique minoritaire de la BNP.

Sur quel marché êtes vous le plus actif ?

La Bureautique représente 60% de notre activité, l'Informatique (micro et stations de travail) 30% et l'Imprimerie déjà 10%.

Quelles sont les raisons qui vous ont conduit à créer Negma ?

Negma a été créée en 1986. Nous étions alors animateurs d'une société de distribution de matériel Bureautique. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, nous ne venons pas du milieu bancaire mais de l'informatique et du copieur. C'est sans doute notre bonne connaissance de ces marchés qui nous a conduit à développer, quand la demande s'en est fait sentir, une activité parallèle de loueur, qui a ensuite pris le pas sur la distribution de matériels.

Vous parliez de demande du marché. Quelle était-elle alors ?

Clairement de pouvoir disposer d'un matériel, sans en être ou en devenir ultérieurement propriétaire, avec un mode de financement simple, intégrant également les différents services qui l'accompagnaient. Cette demande découlait en outre de l'encadrement du crédit et du crédit bail, instauré pour limiter les poussées inflationnistes, mais qui pénalisait les entreprises ayant de forts besoins en investissements. On peut dire que le développement de la location est venu de la conjonction de besoins des banques, des vendeurs de matériels et des clients !

Pourquoi avoir décidé de vous lancer dans la location en parallèle à la distribution de matériels ?

Pour répondre à une demande qui était forte d'avoir des loueurs plus opérationnels que les filiales d'établissements financiers, qui font de la location, mais en raisonnant en termes de crédit. L'esprit de la location est complètement différent de celui du crédit classique ou du crédit bail. La connaissance du marché – entreprises et matériels – y est essentielle.

Justement, quelle est la différence entre ces trois produits financiers ?

Le crédit consiste pour une entreprise à acquérir un matériel à lÕaide dÕun financement extérieur. Le bien est immobilisé dans le bilan de l'entreprise et gagé. Le crédit est organisé dans le temps via un échéancier. L'encadrement du crédit a conduit à la création du crédit-bail. Dans le crédit-bail, la société financière achète le matériel puis le loue au client avec une option d'achat en fin de contrat. Un tel contrat se compose donc d'une valeur d'origine, d'une chaîne de loyers et d'une offre de revente ferme (valeur résiduelle). Son avantage par rapport à un crédit classique réside dans la disparition du matériel du bilan de l'entreprise cliente. Autre avantage pour un équipement ayant une valeur à terme : pouvoir en devenir propriétaire en fin de contrat, pour un montant compris entre 2 à 5 % de sa valeur initiale.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO