Troisième salon des métiers de la communication, dimanche 27 janvier 2008

Dircom, attachée de presse, responsable des relations publiques, journaliste, publicitaire, directeur artistique, webmaster (…), de nombreux métiers sont rattachés au monde de la communication et permettent de travailler dans tous les secteurs d’activité, que ce soit en agence ou au sein d’une entreprise, dans le privé ou le public.

Quelle formation choisir pour faire carrière dans la communication ? Préférer un cursus universitaire ou une école spécialisée ? Les études longues sont-elles plébiscitées ? Quelle spécialité pour quel métier ? Peut-on suivre une formation en alternance dans ce secteur ? Unique événement consacré exclusivement aux formations de la communication, le Salon Studyrama des Métiers de la Communication aura lieu le dimanche 27 janvier 2008 à la Cité des Sciences & de l’Industrie (Espace Condorcet). Ce salon s’adresse à tous les jeunes (bacheliers et étudiants) qui souhaitent s’orienter vers les domaines de la communication : visuelle, institutionnelle, journalistique, culturelle. BTS, Organismes de formation en alternance, écoles spécialisées en journalisme, relations publiques, communication audiovisuelle ou culturelle, viendront proposer leurs programmes, à savoir des formations de Bac à Bac + 5. Des conférences seront organisées durant cette journée. Afin que les visiteurs reçoivent l’information la plus complète possible, l’Officiel Studyrama des Métiers de la Communication (guide annuel vendu en kiosque et en VPC) leur sera remis gratuitement. Chiffres et repères sur le secteur de la communication

  • 247 000 emplois dans le secteur de la communication sont prévus en 2015 ; entre 2005 et 2015 il y aura 93 000 postes à pourvoir.
  • Les métiers de la communication regroupent 169 000 personnes : professionnels de la communication et de la publicité, interprètes-traducteurs, professionnels de la documentation, journalistes et cadres de l'édition.
  • La longueur des études, à dominante littéraire, est un dénominateur commun : 84 % des jeunes débutants de ces métiers ont validé au minimum deux ans d'études après le bac.
  • On dénombre également 19 % de diplômés de troisième cycle et 10 % d'élèves d'écoles de commerce ou d'ingénieurs. 29 % viennent des spécialités journalisme et communication.
  • Les jeunes représentent 28 % des embauches et 10 % de l'emploi total du secteur. Ce sont donc des métiers ouverts aux jeunes diplômés. Fait notable : quasiment la moitié travaillent en Île-de-France. 63 % d'entre eux sont des femmes.
  • Selon l'Agence pour l'emploi des cadres (Apec), les offres 2006 sont en augmentation de 14 % pour le marketing et de 23 % pour la communication.
  • Le secteur des services recrute plus de la moitié des jeunes diplômés issus de la filière communication, information, publicité, documentation, arts issus de l'université.
  • Quatre jeunes diplômés sur 10 travaillent dans les services aux particuliers (associations, enseignement…). Les services aux entreprises constituent le second secteur recruteur. Il s’agit principalement des sociétés de conseil, agences de publicité, de communication, web agencies et SSII.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...