Quebecor World se protège de ses créanciers et lève 1 milliard de dollars

Le second imprimeur mondial réussit à passer un difficile cap financier et se donne le temps de négocier la cession d'une branche européenne restructurée et désendettée.

Ce début d'année n'aura pas été de tout repos pour le groupe canadien d'imprimerie Quebecor World.

Suite au refus de son pool bancaire d'agréer un plan de financement de 400 millions de dollars présenté par sa maison mère, Quebecor inc. associée à Tricap, plan qui l'aurait marginalisé, la société a finalement décidé de se protéger de ses créanciers, au Canada et aux Etats-Unis.

Concrètement, l'entreprise va bénéficier des dispositions de la Loi sur les arrangements  avec les créanciers des compagnies (LACC) au Canada et du Chapitre 11 du Bankuptcy Code (Code des faillites) aux États-Unis, dispositions qui gèlent les créances en cours.

Cette décision, qui représente un grave revers pour le pool bancaire qui avait, jusqu'à présent, soutenu le groupe d'imprimerie, intervient au même moment ou Quebecor World annonce avoir levé près d'un milliard de dollars auprès de deux banques, le Crédit Suisse et Morgan Stanley.

Un milliard qui permettra à l'imprimeur de poursuivre sa restructuration et vendre au mieux, sa branche européenne.

quebecorphotosige_04
Siège du groupe Quebecor, à Montréal

Désendettée, restructurée et non concernée par la situation nord-américaine, cette dernière devrait se retrouver au centre des vastes mouvements de concentration qui ne devraient pas manquer d'animer le secteur européen de l'imprimerie, dans les semaines et mois à venir.

Et dans ce domaine, toutes les hypothèses sont possibles, d'un LBO du management européen de Quebecor Word à la poursuite des négociations avec Roto Smeets, négociations qui devraient repartir en faveur du canadien, désormais libéré d'échéances à court terme qui le pénalisaient.

Dans ce contexte, un élément devrait changer à court terme : la raison sociale du groupe d'imprimerie, sa maison mère, Quebecor inc. ayant fait savoir qu'elle ne souhaitait plus que le nom Quebecor soit associé à l'imprimerie, « dans le but d'éliminer toute confusion dans l'esprit des gens ».

Où il est désormais dit que Quebecor sera un groupe d'information, de télécommunications et de médias...

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-et-Marne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise