Imprimerie Nationale : séquestration et quiproquos à Choisy le Roi (94)

Une différence d'interprétation du PSE de 2005 à l'origine d'une action d'éclat des grévistes.

Alors que l'usine de Choisy entre dans sa troisème semaine de blocage, les salariés grévistes ont séquestré hier le médiateur en charge de trouver un point d'accord entre les parties, François Hallais, entre 15H00 et 23H00.

Cette séquestration, opérée sans violences, a fait suite à une déclaration du Secrétaire d'Etat chargé des Entreprises, Hervé Novelli, précisant, à l'Assemblée Nationale, que l'Etat honorerait ses engagements concernant l'Imprimerie Nationale.

Une déclaration qui a mis le feu aux poudres du fait d'une incompréhension latente entre les salariés et l'Etat, concernant le PSE de 2005.

Car si pour Bercy, l'Etat s'est engagé à maintenir une cellule de reclassement, jusqu'au reclassement du dernier employé de l'Imprimerie Nationale concerné par la restructuration, les syndicats ont eux compris que ces mêmes salariés toucheraient 75% de leur salaire jusqu'à leur reclassement, ce, sans limite de durée, un point sur lequel se serait engagée la direction de l'entreprise.

En parallèle,il s'avèrerait très difficile de reclasser les employés de l'imprimerie, du fait d'un niveau de salaires nettement supérieur à celui de la fonction publique nationale et territoriale.

Quant au plan de reprise du site de Choisy par un imprimeur francilien de renom, la récente liquidation de Bondoufle (91) et la mise en redressement d'Istra (67), deux anciennes unités de l'IN cédées au privé, n'ont fait que renforcer le scepticisme des salariés.

Si les négociations se poursuivent, un fait est aujourd'hui certain : le PSE de l'Imprimerie Nationale a déjà coûté près de 53 millions d'euros au contribuable, ce pour 450 emplois dont 150 n'en ont pas vraiment bénéficié, du fait notamment de départs en pré-retraite.

Une situation qui conduit sans doute l'Etat à vouloir désormais faire cesser l'hémorragie.  

 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise