Création et gestion d'un site internet (vol 1)

Si, à ses débuts, Internet était le domaine réservé des informaticiens, les annonceurs sont aujourd'hui de plus en plus nombreux à confier leurs projets à des spécialistes de la communication.

La création de sites Internet est désormais un marché ouvert dans lequel chacun, qu'il soit graphiste, conseil ou agence de publicité, cherche à développer des compétences. Nous avons demandé à Vincent Baculard, directeur de l'agence de publicité Rouge Vif, de nous donner son point de vue.

Avec quelques années de recul, quel regard avez-vous sur Internet ?

Rouge Vif fait partie de ces agences qui ont démarré avec la PAO. On peut aujourd'hui mesurer l'impact que cela a eu sur nos métiers. Internet, c'est émergence d'un nouveau média, une autre sorte de révolution, ou plutôt d'évolution logique du tout numérique qui donne accès à la liberté totale de circulation de l'information, affranchie de toutes les contraintes de temps et de transport.

Libéré des contraintes liées au support et à sa transmission, l'enjeu unique va désormais être celui de la qualité du contenu face à l'abondance d'information.

Quelle est la place des agences de publicité comme la vôtre sur ce nouveau marché ?

La force des agences de publicité par rapport à la culture informatique est justement de réfléchir en terme de contenu et de pertinence de l'information et non en terme de possibilité technique.

Par exemple, ce n'est pas parce qu'aujourd'hui on peut plus facilement faire des animations sur un site web, que cela est utile au propos tenu par l'entreprise. Encore une fois l'outil est au service du sens, et c'est la seule chose qui restera intangible, quelques soient les évolutions techniques.

Cependant les changements que nous vivons vont nous permettre de faire des choses que nous n'imaginons même pas aujourd'hui, et notamment de pouvoir informer et échanger de manière réellement personnalisée avec des masses importantes de gens, dans le domaine de la consommation, de la vie publique et même de la vie privée.

Quelles structures avez-vous mises en place pour répondre à cette nouvelle demande ?

Nous avons un département spécialisé qui réalise des sites et qui maintient une veille technologique. Nous formons l'ensemble du personnel de l'agence et plus particulièrement l'équipe créative. En effet, être vu et lu ne répond pas aux mêmes ressorts dans un journal et dans un site où l'aspect dynamique est primordial.

Nous réalisons en interne l'essentiel de la programmation HTML, et nous faisons appel à des partenaires pour des développements spécifiques pointus.

Comment envisagez-vous l'avenir ?

C'est passionnant de vivre une telle modification des comportements de masse. La transmission de la culture va subir une révolution. L'accès sera démocratisé, c'est la capacité à choisir et à sélectionner qui sera déterminante pour les générations futures.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...