Les négociations de reprise d'Arquana Autriche se raidissent

La filiale en redressement judiciaire du groupe allemand en cessation de paiement Arquana virent à l'aigre.

Décidément, la vie cahotique du groupe d'imprimerie allemand Arquana, en cessation de paiement, n'en finit pas de défrayer la chronique.

Depuis des semaines, son administrateur judiciaire négocie la cession de sa filiale autrichienne, Arquana Print Austria, au groupe tyrolien Athesia.

Las, alors que l'affaire semblait en bonne voie, Athesia aurait changé son fusil d'épaule, conditionnant son offre de reprise à de nouvelles conditions auxquelles personne ne s'attendait.

Notamment la réduction d'une partie du passif de l'imprimerie.

Il faut dire qu'Arquana Print Austria affiche un passif de près de 6 millions d'euros, passif représentant quasiment le double de l'actif de l'entreprise.

Dans ces conditions, le personnel de l'entreprise - 110 personnes - ne cache pas son désarroi, ne sachant toujours pas si l'imprimerie sera finalement reprise ou liquidée.

Une bien triste situation pour une entreprise qui compte parmi les plus anciennes imprimeries d'Autriche, sous son appellation historique de Wagnerische Universität's Druckerei

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...