Fait divers : ruinées par une facture d'imprimerie, des mères de famille espagnoles sont sauvées par un site pornographique

N'est pas Chippendale qui veut...

C'est l'histoire de mères de familles espagnoles qui, pour financer un centre de loisirs pour leurs enfants, ont eu l'idée, plus trop originale à vrai dire, de commercialiser un calendrier sur lequel elles s'exhibaient nues.

C'est l'histoire d'une débacle commerciale, lesdites mères de famille, n'étant pas parvenues à en vendre plus de 1500 sur les 7000 imprimés, une fois fait le tour du village, des familles (?) et des amis (?).

C'est l'histoire d'un imprimeur qui, ne voyant pas son réglement arriver, les a menacé de porter plainte et de demander 18000 euros de dommages et intérêts, s'il ne récupérait pas ses 9000 euros (!).

C'est l'histoire d'un gérant de site pornographique, qui, ému de la situation ou à l'affût d'un bon coup de pub, a réglé la facture pour nos playmates ménagères de moins de 50 ans et l'a fait savoir.

C'est une histoire qui n'aurait pas existé, si la politique de la ville en Espagne avait permis la construction du centre le loisirs tant rêvé, si l'imprimé ne faisait pas encore tant fantasmer les annonceurs et si la pornographie ne constituait pas l'une des mamelles de l'e-commerce.

En bref, c'est une histoire d'aujourd'hui...

img01
img01

crédit photo : www.fisgonclub.com
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...