Vers l’impression en temps réel ?

La notion d'impression en temps réel est aujourd'hui une réalité grâce au développement des technologies numériques. Quels en sont les avantages ou les limites pour le client ou l'imprimeur ? Réponses de Patrice Le Graverend, auteur du Guide de l'Impression Numérique publié par l'IDICG (FICG).

L'impression numérique est une technique de production, qui permet de réaliser en N&B et en couleur des documents imprimés en petite ou moyenne quantités. Cette technologie, qui répond à de réelles attentes du marché, se positionne comme un outil complémentaire à des techniques établies comme l'offset ou la sérigraphie. Ainsi, sa rapidité de mise en oeuvre et sa flexibilité alliées aux limites de ses capacités de production, la destinent avant tout à des marchés locaux. Marginale il y a quelques années, elle acquiert actuellement ses lettres de noblesse. Selon une étude européenne, prés de 32% des acheteurs d'imprimés déclarent avoir régulièrement recours au numérique dans le cadre de leur activité, un chiffre impensable il n'y a pas si longtemps. Conséquence directe de ce fort développement, la demande de presses numériques dans les deux années à venir s'annonce comme un nouvel eldorado pour les fabricants de presses. Le fabricant allemand de presses offset Heidelberg ne s'y est pas trompé en lançant successivement ses gammes Quickmaster DI et SpeedMaster DI avant de se rapprocher de Kodak pour proposer des solutions d'impression numérique à base de technologie électro-photographique. Si l'impression numérique a pris une telle ampleur, c'est notamment grâce à la forte pénétration de l'informatique dans les Arts Graphiques. Désormais, l'ordinateur est utilisé quotidiennement pour des tâches courantes : messagerie électronique, saisie de textes, échange de fichiers,... Cette tendance est d'autant plus vraie avec l'explosion d'Internet ; d'ores et déjà plus de la moitié des entreprises des Arts Graphiques sont connectées au réseau des réseaux. Par ailleurs, l'usage de la couleur dans les documents de communication (contrat de vente, mailing, lettre d'informations,...) est banalisée. Il s'agit d'améliorer l'efficacité des messages, en attirant l'attention et en facilitant la compréhension. Ce constat est manifeste et le rôle des Arts Graphiques est de permettre la qualité de la restitution. En ce sens, le numérique apporte une solution double, puiqu'il permet la quadrichromie dans des quantités réduites. Cet essor est également dû à la volonté des donneurs d'ordre de limiter les stocks d'imprimés et de disposer de supports les plus à jour possible, induisant des tirages de plus en plus réduits. Enfin, cette technologie, idéale pour imprimer des documents commerciaux personnalisés, répond aux besoins de plus en plus forts des départements marketing de diffuser des imprimés commerciaux adaptés à chacun des membres de communautés parfois très hétérogènes. Les Avantages du Système Réduire les Délais. Dans les Arts Graphiques, le temps d'exécution d'une commande est un élément clé pour l'acheteur, qui le plus souvent travaille dans l'urgence. Actuellement, le temps moyen d'un travail réalisé en offset est de 10 jours en France, alors que le temps moyen souhaité tournerait plutôt autour de 6 jours. Par la réduction du nombre d'étapes intermédiaires, les technologies d'impression numérique peuvent donc, dans certains cas, proposer des solutions efficaces allant dans ce sens. Proposer une structure de Coût différente. Alors que les technologies d'impression traditionnelles présentent des coûts fixes élevés et des coûts variables faibles qui induisent des tirages importants pour rentrer dans ses frais, le numérique présente des caractéristiques inversées qui le positionne très favorablement pour l'impression de documents en petites ou moyennes quantités. Personnaliser les Documents. Avantage incomparable de certaines de ces technologies, la possibilité qu'elles offrent de différencier chaque document d'un même tirage, permettant ainsi une totale personnalisation. Pour un professionnel de l'Impression, cette technologie se choisit moins en fonction de la taille de son entreprise que du type de travaux réalisés. L'impression numérique est particulièrement adaptée aux entreprises spécialisées dans les tirages longs : -Pour la production en masse d'imprimés personnalisés, comme les applications de marketing-direct de grosses entreprises (VPC,...). -Pour la production en courts tirages d'ouvrages destinés par la suite à être imprimés sur des machines traditionnelles, comme pour des pré-tirages ou des numéros zéro de publication. -Pour les structures dont l'activité majeure est la réalisation rapide de petits tirages, le numérique peut apporter : Une plus grande réactivité, par un raccourcissement des délais de production. L'avantage de proposer un service - produit dans des conditions économiques raisonnables. Les Limites de la Technologie Numérique L'impression numérique rencontre des difficultés dans la restitution de la couleur. En effet, il peut se produire des dérives colorimétriques considérables entre ce que le client aura visualisé sur son écran, ce qu'il aura obtenu sur son imprimante et ce que lui fournira son prestataire en sortie de presse numérique. Notons aussi que le rendu des à - plats avec certaines presses est plus aléatoire. Aspects techniques de ce Système En impression numérique, seules quatre étapes sont nécessaires à l'élaboration d'un document : la conversion par le rip, le stockage des travaux rippés et le pilotage de la machine, l'impression et la finition. Cette organisation supprime les étapes intermédiaires de flashage des films ; d'épreuvage d'après films ; de montage, d'imposition et de copie des plaques. Ces différences sont des atouts considérables qui peuvent directement s'appliquer à une réduction des délais et des coûts. Il existe plusieurs procédés techniques d'impression numérique : les presses offset avec gravure de plaque intégrée. Machines hybrides, elles sont l'assemblage au sein d'un même équipement d'un système de gravure de plaques et d'impression offset. Seules quelques machines sont installées en France. Les machines sans forme physique d'impression. Ce procédé d'impression directe, peut être mis en oeuvre soit par un procédé jet d'encre (traceur numérique par exemple), soit par un procédé électrophotographique à toner (Indigo ou Xeikon). Rapidité, simplicité, efficacité tels sont les éléments de la valeur ajoutée de l'impression numérique. Bien sûr, toute structure peut intégrer ce système, néanmoins, certaines conditions sont à prendre en compte ! Mis à part le coût d'acquisition de l'équipement (variable selon les besoins de l'entreprise), il est incontournable de bien maîtriser le changement d'organisation qu'il entraîne pour l'entreprise. La rotation rapide et la petite taille des travaux génèrent en effet un flux important d'informations administratives qu'il faut savoir gérer au mieux (devis, dossiers de fabrication, bons de livraisons, factures, encaissements, contentieux,...). Bien évidemment, une maîtrise technique de la PAO et du flashage ainsi qu'une assise financière solide sur une structure rentable par elle - même sont également des conditions indispensables à la réussite d'un projet d'intégration de l'impression numérique dans une entreprise de la chaîne graphique. Enfin, pour une parfaite intégration dans l'entreprise, l'imprimeur se doit d'intégrer une approche marketing et commerciale à destination de ses clients et prospects, incluant une démarche de conseils et d'informations pour savoir valoriser au mieux sa nouvelle technologie. Grâce aux possibilités de l'électronique et de l'informatique, l'Industrie Graphique a véritablement un rôle à jouer pour conserver la maîtrise de la production de documents imprimés. Imaginer et proposer de nouveaux services d'impression adaptés à un échange électronique, faire valoir le professionnalisme du secteur, tels sont les enjeux de ces entreprises face à des utilisateurs qui disposent tous les jours d'outils plus performants!

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...