Communication : comment choisir le bon papier

Si la communication électronique devient incontournable, la consommation de papier à des fins commerciales ne s'est jamais aussi bien portée ! Preuve de ce dynamisme, l'apparition de papiers de création de plus en plus originaux.

Face à une offre produit de plus en plus large et profonde, il importe de choisir son support d'impression selon des critères précis pour assurer un impact optimal au message. Ainsi, le cahier des charges, la technique d'impression, la créativité et la sélection du papier sont autant d'éléments qui nécessitent une véritable réflexion pour l'élaboration d'un projet de communication écrite. Hier et Aujourd'hui Pendant près de 40 ans, le papier a seulement représenté un support technique et banalisé. En fait, l'arrivée de nouveaux papiers correspondait simplement à celle de nouvelles techniques telles que le développement du parc offset ou bien de la bureautique. Depuis une dizaine d'années, son utilisation participe davantage à la création de projets, il est doté de véritables missions. Le premier papier apparu dans ce sens est le Pop'set, sa création correspond aux années 1970 et il se décline sur les teintes de la Mode du moment. (ex. : Vert Olive). A la fin des Années 1980, on recherche des effets matières, c'est l'importance du grain et du toucher, début 1990 c'est l'époque du papier de couleurs sobres et les années 90 ont été marquées par l'explosion des papiers de Création. Désormais, le papier a pris une autre dimension, plus créative que technique. Il suit les tendances de la Société au travers de laquelle il évolue, en suivant les grandes tendances impulsées par des secteurs comme l'Automobile, la Mode et les Cosmétiques. On peut distinguer trois grandes tendances sur le marché des papiers spécifiques : Une tendance "lourde" ; orientée vers un papier classique et noble, valorisant les gaufrages - (ex. : Arches Expression) Une tendance écologique ; proposant un papier crée avec des matières recyclées, beaucoup inspiré du courant politique Une tendance créative ; se déclinant de multiples façons : inclusions colorées ; style inspiré de la maroquinerie, en phase avec la Mode actuelle ; papier réalisé avec des composantes naturelles (algue, coton, houblon, lin,...), la technique utilisée consiste à incorporer directement dans la pâte la matière sélectionnée - (ex. : Beer Papier réalisé à partir d'un mélange de houblon et de de déchets d'étiquettes). Comment sélectionner LE bon support ? Pour l'élaboration et l'exécution d'un message de communication, le choix du support prend une part de plus en plus importante, mais l'impact obtenu dépend aussi de l'ensemble des éléments qui constituent le message : cahier des charges, technique d'impression, l'objectif du message,.... La sélection du papier doit résulter de l'analyse du support et de son contenu, car par un choix astucieux, on peut ajouter certaines caractéristiques au message que l'on souhaite transmettre. Le papier prend aujourd'hui une dimension sensorielle, tactile et visuelle. Mais que l'on ne se méprenne pas ! Il n'existe pas de recette magique pour choisir le bon papier. Créativité et bon goût sont les maîtres - d'oeuvre du succès ! Le fini, la texture, les qualités propres à chaque papier et la couleur sont les principales variables du rendu d'un document. Le rendu : Les résultats obtenus avec un papier couché mat, couché satiné ou couché brillant sont loin d'être semblables. Pour la production d'un rapport annuel, le fini mat est conseillé, car sa sobriété enrichit le message transmis. Le fini couché brillant est particulièrement adapté à la réalisation de supports publicitaires courants. La Couleur : Les papetiers offrent par la multiplicité et l'originalité de leurs créations de nombreuses possibilités. Exemple concret : choisir un papier de couleur pour remplacer une encre d'impression apporte une particularité au document, qui peut surprendre par son résultat. Les Propriétés : Connaître les particularités des papiers utilisés peut s'avérer fort utile ! Afin d'éviter les problèmes de restitution, il est nécessaire de connaître les différentes cararactéristiques. Un papier traité n'absorbe pas l'encre de la même manière qu'un papier vélin. Aussi, si l'on souhaite imprimer en recto - verso, il est primordial d'opter pour un papier assez opaque. Par ailleurs, la texture du support doit avoir un pouvoir évocateur, car l'homme réagit d'abord en fonction de ses sens. Si pour une brasserie, la carte de visite est réalisée avec du "Beer Papier" (énoncé plus haut), de façon quasi - immédiate, l'activité du site sera révélée. En conclusion, le papier sélectionné devrait toujours entrer en harmonie avec l'objectif du message et les caractéristiques de l'entreprise. Ce choix suit la même démarche, que l'application de la Charte Graphique : respect de l'image et transmission des valeurs. Inutile de rappeler que c'est souvent le détail qui marque la différence !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...