Photo : Nikon boycotte la presse française

Histoire d'une petite vengeance...

Décidément, les polémiques et autres vexations qui peuvent parfois entâcher les relations "attachés de presse" "journalistes" pourraient n'être que risibles, si elles ne flouaient pas, au final, les lecteurs et... clients.

Notre confrère Chasseur d'Images vient en effet de dévoiler que Nikon avait décidé de présenter, en exclusivité, son tout nouveau D90 à un site britannique, site qui a pu tester l'appareil bien avant le reste de la presse professionnelle continentale.

Si on a pu imaginer au tout début que le constructeur nippon avait décidé de se passer de la clientèle d'Europe continentale, préférant restructurer son activité sur la Grande-Bretagne dont la situation insulaire peut apparaître comme inattaquable, il n'en est rien ! 

Que nenni, Nikon aurait pris cette décision vexatoire s'il en est, pour punir un journaliste français qui aurait dévoilé, sur un blog, des nouveautés en matière de compacts numériques normalement sous embargo, suite à une conférence de presse qui avait réuni une trentaine de participants.

Si dévoiler une information sous embargo est particulièrement déloyal, la réponse de Nikon nous apparaît comme particulièrement déplacée et reflète une culture d'entreprise étonnante.

Nikon, Père Fouettard, même combat ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...