Les Etats Généraux de la Presse débutent aujourd'hui

Peut-on encore sauver un secteur enfermé dans ses conservatismes et qui ne vit plus - pour la majorité des titres - que grâce aux subsides du contribuable ?

C'est aujourd'hui à 11H00 que le président Nicolas Sarkozy donnera le coup d'envoi de ces Etats Généraux.

Conduits par une proche conseillère du président, Emmanuelle Mignon, ils ont pour objectif de trouver des solutions aux difficultés chroniques du secteur : faible taux de lectorat, absence de remise en cause des rédactions, coûts de fabrication et de distribution exorbitants, scléroses catégorielles, concurrence de la presse gratuite...

Si le président donnera la méthode aujourd'hui, il installera surtout des "pôles de réflexion" chargés de comprendre les problématiques et d'envisager des solutions.

Ces pôles seront présidés par 4 professionnels à la compétence incontestable :

  • Bruno Frappat - Bayard Presse - pôle "la place des journalistes"
  • Bruno Patino - Le Monde - pôle "le numérique"
  • François Dufour - Play Bac Presse - pôle "presse et société"
  • Arnaud de Puyfontaine - pôle "impression et distribution"

Ces Etats généraux, qui devraient durer deux mois, comprendront un point d'étape à la mi-Novembre, lors du XVI° congrès de la Fédération Nationale de la Presse Française. A leur conclusion, des recommandations seront émises pour une mise en application qui s'avèrera quant à elle, sans doute plus hypothétique, tant les conservatismes, blocages et corporatismes qui caractérisent la profession semblent lourds.

Parmi les thèmes qui feront l'objet de toutes les attentions, trois semblent déjà sortir du lot : la distribution, les droits d'auteur et les coûts de fabrication et d'imprimerie.

Rendez-vous mi-Novembre pour évaluer l'avancée des travaux...

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...