Inquiétude grandissante à l'imprimerie Bouquet (32)

En redressement judiciaire depuis la fin Juillet, l'entreprise pourrait être liquidée d'ici le 5 Décembre.

L'imprimerie T. Bouquet, qui a longtemps compté parmi les entreprises auscitaines de pointe (elle est notamment titulaire d'un Cadrat d'Or), traverse aujourd'hui une passe difficile, qui pourrait déboucher sur sa liquidation pure et simple.

Spécialisée dans les travaux de haute qualité et les catalogues de vente par correspondance, l'imprimerie dirigée par Paul Luquet est confrontée depuis des mois à une situation de marché diffcile et une concurrence farouche.

Conséquence directe, des marges laminées, qui, en l'absence de marchés récurrents ou de contrats cadres avec de grands clients, ont précipité l'entreprise dans les pires difficultés.

Si un projet de reprise a bien tenté d'être présenté par des collaborateurs de l'imprimerie, sa fragilité n'a pas permis d'aller plus loin que la déclaration d'intentions.

En l'absence de repreneur d'ici le 5 Décembre prochain, l'imprimerie Bouquet pourrait donc tout simplement être liquidée, ce qui constituetrait une bien mauvaise nouvelle pour le secteur de l'industrie à Auch mais aussi pour celui des industries graphiques.

Ayant employé jusqu'à 80 collaborateurs, l'imprimerie Bouquet en compte désormais une quarantaine pour un chiffre d'affaires 2006 de 8.6 millions d'euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Gers
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise