La librairie française de New-York va fermer ses portes

Les autorités françaises sont demeurées sourdes aux demandes de son propriétaire.

C'est un véritable séisme qui vient de secouer le petit monde francophone new-yorkais : la librairie française de la ville, situées sur la 5e Avenue va fermer ses portes, après 73 ans de bons et loyaux services.

En cause, l'arrivée à son terme du bail commercial, qui passera de 360 000 dollars par an à... 1 million de dollars !

Une situation inacceptable pour le propriétaire de la librairie, Emmanuel Molho, qui reconnait que le prix moyen des livres vendus, près de 20 dollars ne facilite pas forcément les choses, même si les ouvrages vendus par internet sont eux grevés de frais de port.

Située dans le Rockfeller Center, la librairie avait été ouverte par le père du libraire, à la demande de David Rockfeller.

Pendant la seconde guerre mondiale, la librairie devint un temps maison d'édition, publiant des auteurs fuyant le nazisme comme André Maurois et Jules Romain. Des livres imprimés par un oncle d'Emmanuel Molho, imprimeur de son état.

Très en vogue dans les années 60-70, la librairie française, qui compta jusqu'à 50 salariés, ouvrit alors des filiales dans le sud de Manhattan puis à Los Angeles, filiales fermées au début des années 90.

Confronté à une situation difficile, le libraire s'est tourné sans succès vers les autorités françaises, notamment le ministère de la culture, resté sourd à ses demandes. 

Des demandes restées vaines mais qui ne poussent pas Emmanuel Molho à se plaindre aucunement. Agé de 70 ans, il devrait bientôt prendre sa retraite et aider sa fille à prendre sa succession... par internet.

Tant il est vrai que de bail commercial, il n'est pas question sur la toile...

librairie-francaise-de-new-york-French-and-european-publications
 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...