Eco-Emballages annonce trois mesures pour restaurer la confiance et sa pérennité

Seront-elles suffisantes ?

Le 9 décembre dernier, le conseil d’administration d’Eco-Emballages, éco-organisme qui gère les éco-contributions financières des entreprises pour la gestion des emballages, avait informé les autorités de l'état d’un risque de pertes financières, liées à des placements non sécurisés d’une partie de la trésorerie de l’organisme dans des paradis fiscaux.

A la demande du gouvernement, un audit externe conduit par Deloitte a été realisé et ses conclusions - très sévères pour l'ancienne direction d'Eco-emballages - rendues publiques.

Si la première conséquence directe de cet audit est le lancement d'une procédure judiciaire au civil, Eco-Emballages a surtout annoncé 3 premières mesures dont l'objectif est de remédier aux problèmes constatés :

  • les placements de trésorerie seront transférés le plus vite possible sur des comptes sécurisés
  • des mesures de gouvernance interne ont été prises, dont la mise en place d’un comité d’audit, le recrutement d’un nouveau directeur général et un renforcement des procédures internes afin d’éviter à l’avenir tout placement financier risqué
  • 50 millions d’euros seront provisionnés afin de faire face aux prévisions les plus pessimistes de pertes suites aux placements à risques effectués et sans remettre en cause les versements dus aux collectivités à court ou long terme.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...