La Mairie de Paris communique pour une ville propre avec l'agence LIGARIS

Déchets, débarrât d’encombrants, déjections canines… Inacceptable ? Scandaleux ? Dégoutant ? A Paris aussi !

Depuis 2001, la Ville de Paris a fait de la propreté des rues un objectif majeur de son action en renforçant les effectifs et les moyens matériels (augmentation du nombre d’agents destinés au « nettoiement », mise en place de 30 000 corbeilles soit une tous les 200 mètres, mise en place d’un système de ramassage simple et efficace des encombrants, etc.).

Néanmoins, aucun progrès en matière de propreté des rues ne pourra être obtenu sans un changement des comportements, d’où la nécessité de sensibiliser le public, encore et encore. L’engagement de la Ville de Paris dans une nouvelle campagne de communication est donc destiné à rappeler à tous les usagers de la rue (Parisiens, franciliens, touristes) que la propreté de la ville dépend aussi de chacun.  
 
Pour délivrer son message, la Ville s’appuie sur une réalité : chaque déchet laissé est une pollution visuelle (déchets jetés), olfactive (dégradations de matière organique), toxique (mégots) ou bactérienne (déjection canine). Et parce qu’on parle de pollution, on entre de facto dans une démarche environnementale.

Mais alors que l’environnement est au cœur des préoccupations de chacun, le passage à l’acte vers un environnement urbain plus propre semble être toujours difficile pour les citoyens, surtout au cœur des grandes villes. La Ville de Paris veut donc amener le public à une véritable prise de conscience : Notre ville est un bien commun, qui doit être respecté comme on s’accorde plus facilement à respecter la nature…  
 
« Paris est notre environnement, protégeons-le ! » 

C’est sous un angle nouveau, celui de l’environnement que la Mairie de Paris aborde ici le sujet de la propreté. En mettant en scène un contraste saisissant entre les espaces naturels que l’on souhaite tous protéger et des « déchets » dérangeants, choquants. Que fait cette déjection canine sur une plage immaculée ? Que fait cette cannette sur la banquise ? Les accroches interpellent, questionnent, décalent le propos… « Inacceptable ? A Paris aussi ! ».

 

affiche-campagne-environnement-paris-dejections-cannines
 

 

En effet, pourquoi ce qui est inacceptable pour l’environnement au sens large, le serait mois pour notre environnement quotidien… PARIS. Le ton n’est ni moralisateur, ni répressif, mais renvoi chacun à ses responsabilités. La signature apparaît alors sous forme de réponse simple et évidente « Paris est notre environnement, protégeons-le ». La campagne cherche à lancer le débat, à réveiller le citoyen sur une responsabilité qu’il aurait tendance à « déléguer » aux services communaux. 

La campagne comprend 3 visuels qui rappellent les 3 grandes familles de déchets (encombrants, déjections canines et détritus). Elle sera visible à partir du 4 mars prochain, pour une durée de 4 semaines, sur le réseau d’affichage Decaux, sur les camions bennes et dans les principaux titres de la presse quotidienne et hebdomadaire de la capitale. Une déclinaison en bannière web et en format « carte postale » complète le dispositif.
 
 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...