L'imprimerie SIB (62) renouvelle son équipement de pré-presse

Nouveau flux et nouveau CTP.

Située à Boulogne sur Mer, dans le département du Pas-de-Calais, l'imprimerie SIB (Société d’impression du boulonnais) est spécialisée dans l'impression offset (feuilles et rotative), l’impression numérique, le façonnage et le routage.

Réalisant un chiffre d’affaires de 72 millions d’euros (2006), la SIB compte 278 salariés et se positionne comme le 24° imprimeur français selon le GraphoRama, le Top 3200 de l'imprimerie, en progression de 6 places sur un an, et comme le second imprimeur de le région nord Pas-de-Calais.

Réputée pour la qualité de ses travaux d’impression sur rotatives ou sur machines feuilles, mais également sur son unité de façonnage, cette imprimerie vient de renouveler son équipement prépresse, en se dotant d’une puissante ligne automatique de gravure directe des plaques comprenant CTP, machine à tétonner, four et empileur de plaques.

Animée par la volonté de rationaliser les coûts et de réduire la consommation de chimie de 50 %, la SIB décide en 2008 de renouveler son équipement de gravure des plaques. Celui-ci était jusqu’alors composé de trois systèmes CTP exigeant la présence permanente de deux opérateurs pour charger les plaques. Après avoir lancé un appel d’offre auprès des trois fabricants majeurs du secteur, les techniciens de l’imprimerie SIB analysent minutieusement les différents systèmes VLF (Very Large Format) disponibles afin de ne pas laisser passer un élément potentiellement pénalisant.

Au terme de leur étude comparative, ils décident d'opter pour une ligne de fabrication des plaques entièrement automatisées CTP Kodak Magnus VLD Quantum, version X Speed, qu'ils jugent la plus performante du marché.

Désireuse de réduire l’étape de la cuisson, l’imprimerie se tourne ensuite vers la plaque thermique sans cuisson Electra XD,source de nouveaux gains de productivité.

« Le nouveau système CTP Kokak Magnus se substitue aux trois anciens systèmes CTP avec comme conséquence une réduction par deux du besoin en personnel. Ce nouvel attelage s’est révélé très vite en mesure de réduire significativement le temps de gravure et la consommation de chimie avec comme finalité, une réduction du coût de fabrication des plaques. Les objectifs sont d’ores et déjà atteints », se félicite Marc Leroy, président du directoire de la SIB.

Un des autres motifs de satisfaction aux yeux du dirigeant réside dans la grande réactivité de l’équipement, laissant ainsi la possibilité de remplacer une plaque accidentée à la dernière minute. Ainsi, il n’est plus nécessaire de réaliser deux jeux de plaques pour sécuriser la production sur rotative.

Plus d'articles sur les chaînes :

Pas-de-Calais
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

SOCIETE D'IMPRESSION DU BOULONNAIS recrute

Actualités de l'entreprise