Impression numérique : tant que le volume des pages imprimées tient bon...

Confidence d'un grand constructeur de presses d'imprimerie numérique.

"Tant que le volume des pages imprimées tient bon, ça va encore; s'il devait baisser, nous devrions envisager de réduire nos coûts fixes...".

C'est ce que nous révélait dernièrement un grand patron du secteur des matériels d'impression numérique pour le secteur des industries graphiques et de l'imprimerie et des matériels de reprographie.

S'il anticipe une baisse de marché comprise entre 15 et 20% en 2009, principalement sur l'activité non récurrente (la vente de machines), il constate que le volume des pages imprimées par les presses installées (imprimeries, reprographies et CRD) continue de croître, ce qui est un signe encourageant : la crise économique actuelle n'aurait pas encore de conséquences sur ce marché.

Décryptage : sachant que le chiffre d'affaires récurrent des grands constructeurs de matériels d'impression numérique et de reprographie oscille entre 65 et 75% et qu'il est correlé au volume imprimé, on comprend aisément le focus qu'ils mettent actuellement à suivre cet indicateur.

Toute baisse de ce volume impliquerait en effet une réduction d'un chiffre d'affaires "assuré" et ne pourrait que se traduire par des réductions de coûts immédiates, afin de ne pas destabiliser le modèle économique de leurs sociétés.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...