Lettre ouverte des salariés de l'imprimerie Paragon Rognac (13) à leur direction

GraphiLine rediffuse in extenso le contenu d'un courrier adressé à la direction de leur groupe, par les salariés de Rognac, dont l'usine est vouée à la fermeture.

 

Objet : note du personnel du site de Rognac

Le 7 mai 2009, les salariés ont eu connaissance du plan de restructuration de la société Pararagon Transaction.

Le personnel tient par cette lettre à vous faire part de ses sentiments sur la suppression des 41 postes entraînant notamment l'arrêt du l'unité de Rognac.

Pour commencer nous avons été très heureux d’avoir reçu fin avril 2009, votre courrier exprimant votre plaisir de nous accueillir parmi la société Paragon Transaction. (Notre joie n’aura pas durée 10 jours).

Lors du rachat de Lithotech en 2007, la société Paragon s'engageait à tout mettre en oeuvre pour continuer et améliorer notre activité.

Des promesses ont été faites aux salariés sur l'apport de nouveaux matériels, de nouveaux produits à fabriquer et de votre confiance sur l'avenir. Chacun d'entre nous était heureux de cette nouvelle chance et l'envie était grande de s'impliquer sur ce nouveau projet.

Néanmoins il faut reconnaître que notre joie à été de courte durée car nous avons très vite compris que nous allions de nouveaux affronter la dure réalité des angoisses précédant les réunions de Comité d'Entreprise.

En effet après le rachat de notre société, nous avons constaté que beaucoup d'anciennes commandes Lithotech étaient envoyées sur les sites Paragon (ex : Verticalisation sur Romorantin).

Nous avons souvent entendu parler de commandes envoyées en Sous- Traitance Externes (commandes parfaitement réalisable sur le site de Rognac ).

Nous avons très souvent entendu parler de commandes envoyées en Roumanie avec notamment l'envoi des PDF directement sur leurs sites (commandes parfaitement réalisables sur le site de Rognac).

Nos commerciaux étaient-ils vraiment concernés par la recherche de produits fabriqués sur Rognac. Beaucoup d'entres eux osaient affirmer le contraire.

Nous vous demandons pourquoi autant d'anciens commerciaux Lithotech ont démissionnés ces derniers mois ? (ce sont pourtant eux qui alimentaient principalement notre site de production). Pourquoi les salariés PPM, travaillant sur le site de Rognac ont-ils démissionnés les uns derrière les autres en moins d’un an ?

Toutes ces interrogations nous amènent à penser que ce plan social était prévu de longue date et que depuis plusieurs mois une stratégie est mise en place pour enlever de la charge sur l'usine de Rognac en faveur du groupe Paragon mais aussi, ce qui est encore moins compréhensible, au profit de sous-traitant externes français ou même roumain.

En 2007, en rachetant Lithotech, nous avons craint, en espérant fort le contraire, que seul le portefeuille clients vous intéressait.

Pendant un temps vous nous avez persuadés du contraire par des promesses qui sont, nous le savons maintenant, restées vaines.

Les chiffres que vous annoncez sur le manque de charge et la réalité vécue quotidiennement opposent nos convictions et il sera vraisemblablement difficile de nous entendre.

Maintenant nous connaissons le sort de 41 familles, dans quelques semaines nos chemins se séparent et nous iront grandir le chiffre des demandeurs d'emplois.

Nous savons l'immense difficulté que nous allons rencontrer pour rebondir en ces périodes de crises.

Nous avons eu connaissance des accompagnements proposés dans le livre III et malheureusement nous n'avons rien trouvé sur la compensation financière allouée pour le personnel qui recevra sa lettre de licenciement.

Nous vous demandons de rajouter dans les accords définitifs du plan social un montant pour préjudice moral équivalent à six mois de salaire venant se rajouter aux indemnités légales. Cette demande est la plus importante à nos yeux car très peu d'entre nous envisagent une mobilité géographique.

Dans l'attente de votre réponse et dans l’espoir d'un plan social digne de ce nom, nous vous prions d'agréer messieurs nos salutations distinguées.

    

Le personnel

Lire l'article sur la fermeture de l'imprimerie Paragon-Rognac

Plus d'articles sur les chaînes :

Nièvre
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise