Dématérialisation : l'UGAP passe à la vitesse supérieure

Objectifs ambitieux pour la centrale d'achats publics.

Le 12 Mai dernier, avait lieu la 3ème rencontre fournisseurs de l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP).

Le thème retenu cette année était "les enjeux de l’achat public aujourd’hui".

Devant près 700 participants, Alain Borowski, président de l'UGAP, a présenté la stratégie de sa centrale, insistant sur les fortes mutations en cours en matière d'achats publics. Jacques Barailler, directeur du nouveau Service des Achats de l'Etat a présenté son service et précisé ses orientations.

Les différentes tables rondes organisées lors de la journée ont permis aux participants de se rendre compte de la nécessaire adéquation de leurs offres, entre la performance économique et les exigences environnementales et sociales.

Parmi les objectifs 2010 de l'UGAP, la dématérialisation apparaît comme une priorité : 40% des 500 000 factures entrantes et sortantes de la centrale doivent être dématérialisées sous un an, une démarche qui engendrera des gains considérables, tant pour l'UGAP que pour ses fournisseurs. Le coût actuel de traitement d'une facture classique par l'UGAP est estimé à 25 euros contre 4 euros pour une facture dématérialisée...

Dans le domaine corollaire de l'imprimerie, la mise en oeuvre de solutions de commandes en ligne utilisant une technologie web to print comme PrintFlux, permettrait en outre de réduire drastiquement les coûts de passation des commandes, l'acte de commande unitaire passant de 15 minutes en moyenne à 1 minute, par une génération immédiate des B à T puis une traçabilité des commandes par le biais d'un site d'e-procurement sécurisé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...