Otor va céder une papeterie et en fermer une seconde

Le groupe poursuit son recentrage sur le carton, au détriment du papier écru.

Otor, le groupe intégré de fabrication d'emballages en carton, annonce avoir reçu une offre pour l’achat de sa filiale Otor Papeterie Saint Michel et avoir décidé de procéder à la fermeture de son unité du Doubs.

Il y a plusieurs mois, le groupe a décidé de recentrer son activité sur le carton au détriment du papier écru. La société a, en conséquence, étudié la situation et les possibilités qui s’offraient à elle, ce qui l’a conduit à décider de ne pas conserver ses filiales Otor Papeterie Saint Michel («OPSM»), sise à Saint-Michel d'Entraygues (16) et Otor Papeterie du Doubs («OPD») située quant à elle à Novillars (25).

Dans ce cadre, Otor a reçu une offre de rachat de sa filiale OPSM émanant d'Alain Dubois. L’offre porte sur l’intégralité des titres OPSM ainsi que toutes les créances détenues par le Groupe Otor sur cette société pour un prix total et final de 2 euros. M. Alain Dubois, qui dirige et contrôle la société Papeterie de Veuze, géographiquement proche d’OPSM, souhaite à court terme, une fois cette acquisition réalisée, procéder à un rapprochement des deux sociétés qui conduirait à des économies d’échelle et des synergies.

otorsaintmichel_400
La papeterie Otor Papeterie Saint Michel (OPSM), à Saint-Michel d'Entraygues (16)

La réalisation de l’acquisition reste soumise à certaines conditions et serait précédée d’une recapitalisation d’OPSM par Otor pour un montant de 7 millions d’euros. Le Groupe Otor s’engagerait en outre à aider le nouvel ensemble à passer le cap le plus difficile de la crise actuelle, avec un contrat d’approvisionnement de 3 ans assorti de conditions de paiement favorables.

Aucun candidat à la reprise de la société OPD ou de ses activités ne s’est par contre manifesté auprès d’Otor.

Les scénarios industriels étudiés n’ont en outre pas permis de trouver une solution satisfaisante de nature à permettre le maintien d’OPD au sein du Groupe Otor. En conséquence, le conseil d’administration d’Otor a décidé d’étudier un projet d’arrêt de l’activité de l’usine et a autorisé l’initiation du processus d’information-consultation des institutions représentatives du personnel de cette société à cet effet.

Ce processus a pour objectif de définir toutes les modalités d’accompagnement qui pourraient être proposées aux salariés concernés dans la cadre d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi, dont les modalités seraient déterminées et mises en œuvre conformément à la loi.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...