La Poste envisagerait de supprimer 20% des effectifs de son imprimerie

Restructuration à venir à Boulazac (24) et Gentilly (92).

La venue la semaine dernière de Françoise Eslinger, directrice du pôle imprimerie de la Poste, dans les locaux de son unité de production de Boulazac dédiée à l'impression des timbres, n'était pas de bonne augure.

A l'occasion de ce déplacement, les organisations syndicales ont appris que la Poste envisageait la suppression de près de 20% des effectifs de cette division, éclatée entre Boulazac (420 salariés) et Gentilly (100 salariés) et récemmernt baptisée Philaposte.

Concrètement, près d'une centaine d'emplois serait concernée, cette restructuration pouvant être conduite par départs volontaires ou non renouvellement de départs en retraite.

Selon les organisations syndicales, une réunion devrait avoir lieu lundi avec les éluslocaux, afin de les alerter sur cette situation jugée très difficile.

 

timbre-la-poste-de-Juliette-dodu-1848-1909
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...