Un eBook engendrerait 250 fois plus de CO2 qu'un livre papier

Résultat intéressant du bilan carbone comparé entre un eBook standard et un livre papier, dressé par le cabinet environnemental Carbone 4, alors que le buzz autour du lancement du Kindle d'Amazon bat son plein.

A la demande des éditions Hachette, le cabinet Carbone 4 a dressé le bilan carbone comparé d'une liseuse de livres électronique plus communément dénommée eBook et d'un livre papier classique.

Le résultat n'est pas étonnant : un ouvrage papier engendrerait la production d'1 kg d'équivalent CO2, quand son homologue électronique en engendrerait... 250 !

Le français moyen lisant 16 livres par ans, il lui faudrait donc près de 15 ans pour compenser le bilan carbone de son eBook.

D'où l'intérêt des fabricants du dernier gadget électronique à la mode d'y adjoindre des offres couplées livre-presse quotidienne et magazine, afin de présenter un bilan plus convenable.

Un point qui n'est pas abordé : l'utilisation de minerais rares pour la fabrication de l'eBook et de sa batterie qui posera problème, du fait même de la rareté desdites matières premières.

Un problème qui ne concerne pas le livre papier qui utilise des matières premières renouvelables...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...