La 37ème édition du Festival de la BD d'Angoulême sauvée par l'Etat

Confronté à une réduction du soutien financier traditionnellement apporté par la mairie d'Angoulême, le rendez-vous annuel des fans de bande dessinée a reçu un appui inespéré de l'Etat, de la Chambre de Commerce et d'Industrie locale.

Jusqu'au dernier moment, le suspense aura été intense et la relation tendue entre les organisateurs du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême et les autorités locales.

En cause, la suppression par la mairie d'Angoulême d'une subvention de 140 000 euros, traditionnellement attribuée aux organisateurs de l'évènement et portant sur des prestations techniques, pour des raisons budgétaires.

Après d'intenses tractations, le Ministère de la Culture aurait attribué 80 000 euros pour la tenue du festival, la CCI 30 000 euros et la communauté d'agglomération 15 000 euros.

De son côté les organisateurs ont réduits leurs coûts de 15 000 euros.

Si le différend n'avait pu être réglé en temps et en heure, il est fort à parier que le 37ème Festival international de la BD d'Angoulême (FIBD) qui doit se tenir du 28 au 31 Janvier 2010 n'aurait pas pu avoir lieu.

 

affiche-festival-de-la-bd-angouleme-2010
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...